Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Août 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mercredi 12 juillet 2017 05:58

Algérie-Projet de 4.000 MW d'électricité renouvelable: installation de la commission de l'appel d'offres

L’appel d`offre doit être adossé à un cahier des charges obligeant les investisseurs nationaux et étrangers de produire et d`assurer le montage local des équipements industriels de production et de distribution des énergies renouvelables.

 

Une commission a été installée pour examiner le dossier des énergies renouvelables notamment pour le lancement de l'appel d'offre national et international pour la production de 4.000 mégawatts d`énergie électrique renouvelable, a indiqué mardi à Alger la ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, en marge d'un séminaire sur la promotion de projets innovants en économie verte.

Interrogée par la presse sur le retard pris pour le lancement de cet appel d’offres, la ministre a répondu qu'une commission avait été installée et que le travail accompli par cette commission sera rendu public après la présentation du plan d’action de son ministère au gouvernement.

Selon elle, "il n'y a aucun retard sur ce dossier" et qu'il fait éviter de faire dans la précipitation car il s’agit d'"enjeux importants" en matière d'énergies renouvelables.

Pour rappel, cet appel d`offre national et international doit être adossé à un cahier des charges obligeant les investisseurs nationaux et étrangers de produire et d`assurer le montage local des équipements industriels de production et de distribution des énergies renouvelables, notamment les panneaux photovoltaïques.

Mme Zerouati a également évoqué le projet de "stratégie relative aux Energies renouvelables" qu'elle soumettra au gouvernement.

 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Imposer le 49/51 et exiger des investisseurs le beurre et l'argent du beurre sont deux moyens importants, parmi d'autres, pour les faire fuir et aller voir ailleurs pour sécuriser leur argent.

    Qui vivra verra.

    Rapporter Mansour Essaïh mercredi 12 juillet 2017 21:22
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole - L’OPEP examinera en novembre l'accord sur la production

  L’OPEP fera le point en novembre sur l'accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l'année afin de décider s'il y a lieu de le prolonger ou d'y mettre un terme, a déclaré lundi Essam el Marzouk, le ministre du Pétrole koweïtien, à Kuwait TV.

Algérie - De retour aux affaires, Ahmed Ouyahia va être confronté à la question de l’endettement extérieur

   Le recours à l’endettement extérieur a été réprouvé dans le passé par Ahmed Ouyahia au nom du respect du choix présidentiel. Depuis les choses ont évolué à l’image de son «ami » Ali Haddad qui défend ouvertement cette option. Le Premier ministre va-t-il se mettre à jour?

Attentats de Barcelone: La police confirme avoir tué le dernier suspect

La police autonome de Catalogne a confirmé lundi avoir tué Younès Abouyaaqoub, dernier membre encore en fuite de la cellule djihadiste responsable des attentats de la semaine dernière en Catalogne.