Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 1 mai 2017 20:45

Algérie: Inauguration à Illizi d'une centrale solaire de 3 MW

 


Le ministre de l’Energie et ministre des Ressources en eau et de l’Environnement par intérim, Noureddine Boutarfa, a inauguré, lundi dans la wilaya déléguée de Djanet (Illizi), une centrale solaire d’une capacité de production de 3 mégawatts.

 

Appelée à renforcer les installations et les capacités d’approvisionnement de la région en énergie électrique, cette installation énergétique, implantée sur une superficie de 5 hectares, fait partie des projets ‘‘amis de l’environnement’’ qui contribuent à la réduction des émissions du gaz menaçant l’environnement.

Ce projet, qui contribue également à une économie dans l’usage des produits énergétiques (gasoil), a généré 160 emplois temporaires, selon les explications fournies à la délégation ministérielle.

Le ministre de l’Energie a, en outre, fait l’annonce d’un projet de centrale électrique de 36 mégawatts à Djanet, qui devra entrer en service vers la fin 2018-début 2019.

Cette future centrale permettra de renforcer les capacités d’approvisionnement en électricité de la wilaya déléguée de Djanet, à vocation touristique par excellence, d’assurer son autosuffisance en la matière et de contribuer au développement de différentes activités industrielles dans la région, a-t-on expliqué.

M. Boutarfa a, au terme, de sa visite d’une journée dans la wilaya d’Illizi, inspecté, toujours à Djanet, le chantier du gazoduc Illizi-Djanet, d’une capacité de transport annuelle de 150 millions M3.

Longue de 379 km, cette canalisation de transport de gaz vise l’alimentation en gaz naturel des centrales et stations d’électricité existantes à Djanet et les localités avoisinantes, dont Fadhnoune, Ifni, Ihrir, et la région de Bordj El-Haouès, selon la fiche technique du projet. Cet ambitieux projet, devant entrer en exploitation à la fin de 2017, devra générer 300 emplois entre permanents et provisoires, est-il signalé.

 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • On n'a pas idée de construire sur du sable sur un plan incliné sur 5 hectares, une centrale solaire de 3 MW pour un cout de 9 millions d'Euros et dont le prix de revient du kWh, selon le Ministre de l'énergie, est à 20 DA!
    Qu'adviendra-t-il de cette centrale lors des périodes de vents de sable en février -mars et lors de fortes averses où les inondations et l'érosion risquent de déséquilibrer les supports des panneaux PV et détruire cette centrale?

    Rapporter White Sand jeudi 11 mai 2017 17:06
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le non-Maghreb et son coût [ LE BLOG ]

  Le thème resurgit de manière régulière pour constater le caractère inerte d’une situation qui n’a guère évolué depuis le milieu des années 1990. Dernièrement, c’est le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) qui en a fait le constat : le coût du « non-Maghreb » équivaut à plusieurs points de croissance du produit intérieur brut (PIB) régional...

La Banque centrale tunisienne s’intéresse aux applications pratiques de la Blockchain

  L’”Africa Blockchain Summit”, se tiendra à Tunis en mai 2018 et portera sur la thématique de la technologie des registres distribués (Blockchain).

Algérie: Ouyahia et Haddad signeront une charte de partenariat public-privé en janvier

La signature de cette charte sera une autre action rapprochant davantage le gouvernement Ouyahia du FCE, après l’université d’été de l’organisation patronale tenue en septembre dernier et qui a été marquée par la participation du Premier ministre mais aussi un certain nombre de ministres.