Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Aymen Zitouni
  • lundi 10 avril 2017 15:40

Algérie- La procédure d’appel d’offres pour le projet de 4000 MW en énergies renouvelables est fixée

 

Le gouvernement algérien a fixé la procédure d’appel d’offres pour le projet de 4000 MW en énergies renouvelables. Des appels d'offres à "investisseurs" ou "aux enchères" expliqués dans un décret paru au Journal officiel.

 La procédure d’appel d’offres pour la production des énergies renouvelables ou de cogénération et leur intégration dans le système national d’approvisionnement en énergie électrique est désormais définie dans un décret publié dans le journal officiel

Selon un décret exécutif publié dans le journal officiel, cette procédure  s’applique aux appels d’offres à investisseurs ou aux enchères  "pour la conception, la fourniture d’équipements, la construction et l’exploitation des installations de production de l’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables, destinés à la  commercialisation "

L’appel d’offres est  à investisseurs, "lorsque son lancement intervient à l’initiative du ministre chargé de l’Energie, pour des quantités d’énergies renouvelables préalablement déterminées" ou aux enchères, "lorsque son lancement intervient à l’initiative de la commission de régulation de l’électricité et du gaz, pour des offres de fourniture d’énergies renouvelables correspondant à une puissance minimale préalablement déterminée" dont le volume annuel "ne peut être inférieur à 10 GWh".

"L’appel d’offres pour la mise aux enchères de quantités d’énergies, concerne  la réalisation d’installations de production d’énergies renouvelables dont les quantités annuelles produites sont comprises entre 10 GWh et 20 GWh par site ainsi que, la fixation des quantités annuelles produites par les installations de cogénération dont la puissance électrique ne peut excéder 12 MW"», précise l’article 24.

L’appel d’offres à investisseurs porte sur la réalisation d’installations de production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables. Il recouvre la conception, la fourniture d’équipements, la construction et l’exploitation d’installations de production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables, ainsi que la commercialisation de l’électricité produite.

L’appel d’offres aux enchères est, selon l’article 28, ouvert à toute personne physique ou morale, désirant réaliser et exploiter des installations de production d’électricité à partir de sources d’énergies renouvelables et, justifiant des capacités techniques, économiques et financières. Tandis que la participation à l’appel d’offres à investisseurs, est conditionnée par la réalisation d’un projet industriel « sauf, s’il y a lieu, décision conjointe contraire du ministre chargé de l’énergie et du ministre chargé de l’industrie ».

Pour rappel, l’Algérie compte lancer un appel d’offres pour la production de 4000 MW d’énergies renouvelables durant le mois en court. Pour ce projet le gouvernement impose  la mise en œuvre de partenariats dans la fabrication d’équipements. Le ministre de l’Energie et celui de l’Industrie auront la charge d’identifier les entreprises publiques devant participer à la réalisation de ce projet industriel.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production pourrait se faire après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.