Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 24 Juillet 2017

  •   Algérie Presse Service
  • vendredi 24 février 2017 09:47

La transition énergétique à la portée de l'Algérie (Noureddine Yassaa)



La transition énergétique est à la portée de l'Algérie dont le défi est l'accélération de la diffusion et l'utilisation à grande échelle des innovations et des solutions technologiques vertes, affirme à l'APS le directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), Noureddine Yassaa.

 

"Au vu des atouts que recèle l'Algérie en termes des gisements solaire, éolien, géothermie, bioénergie et autres, la transition vers un modèle énergétique propre, durable et résilient est possible et à notre portée", soutient-il.
Affirmant, dans ce sens, que les innovations et les solutions technologiques vertes existent bel et bien dans tous les secteurs, le directeur du CDER avance que le défi reste dans "l'accélération de leur diffusion et leur utilisation à grande échelle".
Cependant, ajoute-t-il, il ne s'agit pas d'une transition purement technique, mais plutôt d'une "transition sociotechnique" dans des secteurs multiples, et ce, pas uniquement dans l'électricité qui vient juste en amont, mais également dans le transport, l'agro-alimentaire, le chauffage, la climatisation, le froid et le bâtiment.
Aussi, l'accélération de la diffusion des innovations doit tenir compte des coûts et des performances ainsi que de l'acceptabilité de la société, des discours positifs, de nouveaux modèles économiques, des politiques d'encouragement fortes et de nouveaux marchés, préconise-t-il.
Dans le secteur de l'énergie, l'innovation doit permettre la transformation des systèmes électriques en assurant l'accessibilité, la fiabilité et la sécurité à des prix abordables.
Selon lui, le développement des énergies renouvelables (solaire, éolien, géothermie, bioénergie...) ne doit pas prendre en charge uniquement les grandes centrales connectées au réseau mais également les systèmes décentralisés (énergie de communauté, citoyen producteur, les agriculteurs), le stockage d'électricité, l'extension des réseaux.
L'innovation est également nécessaire pour reconfigurer les systèmes du transport, insiste-t-il en citant les véhicules avec des sources d'énergie alternatives dont le BEV (véhicules à batterie électrique), HEV (véhicule électrique hybride), de nouveaux carburants et des nouvelles infrastructures de chargement, de nouveaux modèles de business (covoiturage...) et la gestion dynamique du trafic, les systèmes de transport intelligents et la refonte des systèmes de transport locaux.
En outre, poursuit-il, pour reconfigurer le secteur du bâtiment, l'innovation doit intervenir dans le thermique du bâtiment: murs, fenêtres, portes, terrasses, caves, les technologies de chauffage (chauffe-eau solaire, pompes à chaleur, les technologies de climatisation propres...), les maisons intelligentes, compteurs intelligents, télétravail, téléachat, ainsi que les villes intelligentes.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie - Les sites touristiques à Gabès demeurent sous exploités

Les opérateurs économiques dans la région espèrent voir le secteur du tourisme à Gabès enregistrer une nette relance et souhaitent que le ministère de tutelle accorde un intérêt particulier au lancement du projet de pôle touristique et environnemental intégré.

Réunion du Comité ministériel de suivi Opep-Non Opep: Des ajustements en vue pour mieux stabiliser les marchés

Les perspectives de l'accord Opep-non Opep sur la réduction de la production de pétrole seront examinées lundi à Saint-Pétersbourg (Russie) par les représentants des pays signataires, dans l'optique à d'éventuels réajustements dans un marché pétrolier mondial encore sous pression.

Algérie- L’Etat subventionne l’eau uniquement à Alger et Tipaza

Alors qu’elle souffre d’un déficit de 45 milliards de dinars dû essentiellement à des créances impayées, l’Etat prive l’Algérienne des Eaux (ADE) des subventions qui lui sont théoriquement imparties.