Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Août 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • mardi 10 janvier 2017 14:46

Algérie "Les tarifs garantis pour l'électricité d'origine renouvelable sont généreux"- A. Badache (audio)

Abdelali Badache, ancien président la Commission nationale de l’électricité et du gaz (CREG)/ ph: Youcef Abada

L'ancien président de la CREG a affirmé ce matin sur RadioM que l'Algérie devrait tenir compte de la restructuration du marché mondial du renouvelable qui a fait chuter le coût de l'électricité solaire en dessous de celui de l'éolien.

 

L’Algérie est actuellement l’un des pays où la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables est la plus rentable au monde, a déclaré, en substance, l’invité de RadioM,  Abdelali Badache, ancien président la Commission nationale de l’électricité et du gaz (CREG).

D’après lui, c’est le système du tarif minimum ou « Feed-in tariff », garanti par l’Etat algérien aux producteurs d’électricité à partir du renouvelable qui en est la principale raison. Mais pas la seule. Des changements survenus au niveau international, durant ces dernières années, ont eu pour effet de réduire les coûts de production des énergies renouvelables  au niveau mondial faisant des tarifs garantis par l’Etat algérien des tarifs « généreux,  en dépit de la dévaluation du dinar ».  Des tarifs qu’il juge d’ailleurs « trop généreux pour être maintenus ».

Baisse des coûts de production du renouvelable à l’échelle mondiale

Parmi les facteurs à l’origine de la baisse généralisée des coûts de production de ces énergies, il citera « la crise financière de 2008, la baisse brutale des prix du renouvelable en plus d’une restructuration l’industrie mondiale dans ce secteur ».

Il rappelle, à ce propos, que de nombreuses usines spécialisées dans cette industrie ont été fermées, puis récupérées par la Chine qui s’est retrouvée en possession de capacités gigantesques. L’intervention de la Chine sur le marché a été, d’ailleurs, pour beaucoup dans la baisse des tarifs, relève M. Badache qui note que, dans le cadre de cette évolution du marché, les tarifs garantis aux investisseurs en Algérie sont au-dessus de la moyenne.

L’autre changement constaté au niveau du marché du renouvelable c’est le fait que l’énergie solaire soit devenue plus compétitive que l’énergie éolienne. «Aujourd’hui,  le solaire devient moins cher que l’éolien alors que cette énergie était développée car c’était une technologie valable pour les pays nordiques et les pays européens où il y a davantage de vent que de soleil ».

M. Badache a signalé, en outre, que comme de nombreux pays, l’Algérie allait opter pour le modèle des appels d’offres  dans le domaine des énergies renouvelables au lieu de celui des Feed-in tariff, n’excluant pas, néanmoins, la cohabitation, dans une certaine mesure,  de ces deux modèles.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Un été brûlant en Algérie: 32.000 hectares de forêts ravagés par les feux

Les feux de forêts ont ravagé 32.000 hectares dans les wilayas de l'est et du centre du pays durant la période allant du 1er juin au 20 août, ont indiqué mardi à Alger des responsables du secteur.

La Tunisie ambitionne de devenir membre de la CEDEAO avant fin de 2017 (Youssef Chahed)

La Tunisie œuvre à devenir, avant la fin de l’année 2017, membre de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) , a affirmé, mardi, le chef du gouvernement Youssef Chahed.

La tarika Karkarya, un courant soufi d’origine marocaine fait des vagues en Algérie

Depuis quelques jours, une vidéo d'une nouvelle secte religieuse en Algérie, la Tarika Karkarya, dont les adeptes portent une djellaba en damier, fait le tour des réseaux sociaux algériens. Et suscite des polémiques.