Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 20 Septembre 2017

  •   Selam Kasmi
  • vendredi 18 décembre 2015 09:40

Intégrer l’électricité verte algérienne au réseau européen lors de la renégociation de l’accord d’association (Tewfik Hasni) [Vidéo]

L’électricité produite à partir du solaire hybridé avec du gaz torché peut être compétitive en Europe. Et celle-ci doit participer au financement du transport et des interconnexions électriques depuis le sud de l’Algérie ; propose Tewfik Hasni.

 

« L’électricité verte algérienne a toute sa place sur le marché électrique européen », a estimé M. Tewfik Hasni, consultant en transition énergétique, lors de son passage à l’émission « l’Entretien », de Radio M. La révision de l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union Européenne doit être l’occasion de négocier l’introduction de l’électricité verte algérienne dans le réseau électrique européen : « nous devrions revoir cet accord d’association sur la base d’un meilleur équilibre », a-t-il dit en proposant la négociation du financement des interconnexions électriques depuis les centrales solaires hybrides du sud algérien jusqu’aux points d’entrée de l’Europe ( Espagne, Italie, Corse), en passant par les villes algériennes du Nord.

Avec le photovoltaïque l’Algérie n’atteindra pas les 40% d’électricité verte visés

L’Algérie qui a projeté de produire 40% d’énergie électrique d’origine verte à l’horizon 2030, est loin de pouvoir atteindre cet objectif selon M Tewfik Hasni, car l’Algérie a réorienté ses investissements de génération électrique de source renouvelable vers le photovoltaïque à plus de 50%. « Avec cette configuration, l’Algérie ne pourra jamais atteindre son objectif de 40% d’énergie électrique d’origine verte », estime-il. Pour le consultant en transition énergétique, le lancement récent d’une unité de production de l’électricité solaire à partir du photovoltaïque d’une capacité de 1.1 mégawat est un recul, compte tenu des besoins et du programme tracé ; 22 gigawatts en 15 ans. En effet la centrale solaire thermique (CSP) hybride (gaz naturel) inaugurée en 2011 à Hassi R’Mel développe déjà une capacité de production électrique de 25 mégawatts de source solaire. « Il était prévu de s’appuyer sur le retour d’expérience de cette première centrale solaire thermique pour en réaliser trois autres sans hybridation. 60 millions de dollars d’aide ont été obtenu pour ces projets » expliqueTewfik Hasni, qui déplore l’abandon de la génération électrique à partir du solaire thermique concentré au profit du photovoltaïque. Il considère que l’argument du coût élevé du CSP est frauduleux. « Le prix de cession de l’électricité de la centrale solaire thermique de Hassi R’Mel, est de l’ordre 3.5 dinars le kw/h, tandis que les prix appliqués par Sonelgaz (subventionnés), sont de l’ordre de 4 dinars, ce qui reviendrait à 10 dinars sans subventions. Ou est la cherté du kw/h solaire thermique ? », s’est-il interrogé, en ajoutant « le temps de production d’un champ solaire photovoltaïque est réduit par rapport à celui d’une centrale solaire thermique hybridée avec du gaz » Tewfik Hasni insiste sur l’utilisation du « gaz torché » dans les centrales hybrides, ce qui permettrait à la fois d’ « utiliser un gaz déjà brulé, de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, et d’économiser la taxe de 8 dinars pour le mètre cube brulé », a-t-il expliqué.

Extraits vidéo : http://bit.ly/1QwN0hB


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Bonjour merci pour cette excellente interview de Mr Tewfik Hasni, jai la même analyse que lui je suis moi même un spécialiste du Solaire Thermodynamique que Jai du mal a développer en Algérie. Pouvez vous m'aider a rentrer en contact avec lui . Je suis baser en France voici mon site:
    http://www.ecotechenergy.net
    Merci a bientôt

    PS: la vidéo a un problème de son au de 28minute

    Rapporter BEL RACHID vendredi 18 décembre 2015 23:49
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La saison 5 du CPP démarre sur la promesse d’une année politique décisive

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Faire appel à la préférence nationale pour réussir le projet de 4000 MW d’électricité en renouvelables

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Le montant de la masse monétaire dans le circuit informel est surévalué, selon Ferhat Aït Ali (VIDEO)

Pour l'économiste Ferhat Aït Ali, le montant de la masse monétaire circulant dans les circuits informels ou thésaurisée est ''surévalué''. Au mieux, il ne s'agit que de 40 milliards de dinars, ''c'est ce que nous avons dans nos poches actuellement''.

Algérie-Emploi - "Les besoins du marché prennent l’ascenseur, les formations prennent l’escalier" - Mohamed Ali Deyahi (BIT) – Audio-

  Mohamed Ali Deyahi, Directeur Régional Afrique du Nord du Bureau International du Travail (BIT) a fait le constat ce mercredi  sur Radio M d’une évolution «préoccupante » du chômage des jeunes en Algérie qui atteint les 29% en 2017 contre 24% en 2016. La grande faille est dans l'écart entre le marché de l'emploi et la formation.

Tunisie: L'homme d’affaires Slim Riahi interdit de voyager (juge)

Une décision d’interdiction de voyage a été émise mardi par le juge d’instruction près le pôle judiciaire financier contre le président de l’Union patriotique libre (UPL) et homme d’affaires Slim Riahi, a annoncé mercredi le porte-parole du pôle financier, Sofiène Selliti.