Rapporter un commentaire

Pour moi, l'explication la plus simple est qu'on assiste à des pratiques de fin de règne....

On a tout et son contraire au gré des guerres de clans. On emprisonne quelqu'un pour le blanchir le lendemain et tout ceci dans une atmosphère de totale impunité.

EKI semble penser que M. Bouterfa le technocrate peut nommer le pdg de Sonatrach. Je ne suis même pas sûr qu'il pourrait changer un chef de département tant les cohortes de clientèle et arouchs minent Sonatrach...

Si Sonatrach a perdu 2 ans, l'Algérie a perdu au moins 10 ans...