Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, se rendra samedi prochain à Reggane (wilaya d'Adrar) où il inaugurera des projets énergétique et industriel, indique jeudi un communiqué des services du Premier ministre. 
M. Ouyahia inaugurera un nouveau périmètre gazier dénommé ''Reggane nord", précise le communiqué. 
Durant ce déplacement, le Premier ministre inaugurera également une nouvelle cimenterie dans la commune de Timektane. 
M. Ouyahia sera accompagné d'une délégation ministérielle. 

APS

La situation sécuritaire dans le pays est en constante amélioration et les préparatifs sont en cours pour la sécurisation de la célébration du nouvel an, a affirmé, jeudi, à Hammamet, le ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahim. Le but est de réunir les conditions de protection des personnes et de la sécurité routière, a-t-il dit.
Dans une déclaration de presse, en marge de sa participation à la Conférence internationale sur la lutte contre la torture ayant pour thème : les “Mécanismes nationaux de la prévention de la torture: références et pratiques”, le ministre a indiqué que toutes les marches organisées dans les différentes régions du pays se sont déroulées “dans le respect mutuel” (entre forces de l’ordre et manifestants).
Interrogé sur les actes de violence survenus, mercredi soir, au Kram, le ministre de l’Intérieur a déclaré “les informations qui circulent ne sont pas toujours vraies”, ajoutant qu’une enquête sera ouverte à ce sujet.
Sur la mort d’un détenu à Bouarada (gouvernorat de Siliana), qui se serait suicidé avec une cordelette dissimulée dans son manteau selon les premiers éléments de l’enquête, le ministre de l’Intérieur a indiqué que les tentatives de suicide dans les centres de détention ont lieu environ toutes les semaines. Le ministère envisage d’installer des caméras de surveillance dans ces centres afin de prévenir de tels actes, a-t-il annoncé.
Quant à l’installation de caméras de surveillance et la mise en application des dispositifs de surveillance au plan national ayant soulevé quelques réserves, Lotfi Brahim a affirmé que cette initiative a été prise en concertation avec les différentes structures concernées.
“Le projet appartient à l’Etat tunisien et non au ministère”, a-t-il dit, rappelant que le budget prévu pour ce programme a été adopté par l’Assemblée des représentants du peuple et la commission de sécurité et de défense.

TAP

Un atelier de présentation du bilan du projet “Gestion Intégrée des Zones Côtières” (GIZC) au niveau de la région de l’oriental se tiendra mardi prochain à Rabat, a indiqué le secrétariat d’Etat chargé du Développement Durable.
Cet atelier sera consacré notamment à la présentation des retombées socioéconomiques et environnementales du projet au niveau de la région de l’oriental, à informer sur l’efficacité de l’appropriation de l’approche dans les plans de développement territoriaux.

MAP

Le complexe gazier de Reggane, devant entrer très prochainement en phase d’exploitation, revêt une grande importance au regard de sa valeur ajoutée pour l’économie nationale, en terme de produits énergétiques, estime-t-on jeudi à la Direction de l’Energie de la wilaya d’Adrar.
Les travaux de cet important projet énergétique, développé en association entre le groupe Sonatrach et des partenaires étrangers Repsol, RDE et Edison, avaient été lancés en 2012 et ont été confiés à la compagnie Petrofac, selon la fiche technique du projet.
Le complexe produira, une fois en exploitation, plus de huit (8) millions de mètres cubes/ jour de gaz et 148 barils/jour de condensat, est-il signalé en précisant que le plan de développement du champ
dépassera les 2 milliards de m3/ an sur une période de 12 années. Le complexe, dont la réalisation a coûté près de 3 milliards USD, commencera à produire à travers l’exploitation de 10 puits gaziers sur les 104 que compte le champ gazier de Reggane.
Le contrat signé avec le groupe Petrofac comporte la réalisation d’un centre de traitement de gaz, un réseau de collecte de gaz et une ligne d’expédition de gaz sur 74 km.
Les réserves de ce périmètre gazier, englobant les gisements de Reggane-Nord, Kahlouche, Kahlouche-Sud, Sali, Tiouliline et Azrafil Sud-est, sont estimées à près de 88,6 milliards m3, dont 55 milliards m3 récupérables, selon la fiche technique du projet.
Ce projet d’envergure aura un impact direct indéniable sur la dynamique de développement de la région et contribuera à l’absorption du chômage à travers les centaines d’emplois qu’il générera dans différents corps de métiers et dans les prestations de logistique nécessaires à ce type d’ouvrages énergétiques, souligne-t-on.

APS

Les syndicats de Tunisair ont, lors d’une réunion tenue, jeudi au siège de la compagnie à Tunis, réitéré leur refus catégorique du Protocole d’accord sur l’Open Sky signé, récemment, entre la Tunisie et l’Union Européenne, affirmant que plusieurs mouvements de protestation seront observés pour dénoncer cette initiative.
Le secrétaire général de l’union régionale du travail de l’Ariana, Mohamed Chebbi a déclaré que cette décision unilatérale qui a été prise d’une manière improvisée, menace la pérennité de Tunisair et s’inscrit dans le cadre de la privatisation du secteur public.
Il a mis l’accent sur la nécessité de conjuguer les efforts pour sauver la société dont la situation actuelle ne lui permet pas d’entrer en concurrence avec les grandes compagnies aériennes, rappelant que de vains appels ont été adressés au gouvernement pour restructurer et réhabiliter la compagnie nationale.
Il existe, a-t-il dit, un plan orchestré pour frapper cette institution sous les diktats du Fonds monétaire international.
De son côté, le secrétaire général de la fédération générale du transport, Moncef Ben Romdhane a fait part de la détermination des syndicats de Tunisair d’organiser des meetings dans tous les aéroports tunisiens et des sit-in devant l’assemblée des représentants du peuple et à la place du gouvernement pour exprimer leur opposition à l’accord sur l’Open Sky.
Il a ajouté que les syndicats de Tunisair sont prêts à entamer des négociations avec la présidence du gouvernement en vue de parvenir à des solutions permettant de sauver la société.
A rappeler que la Tunisie et l’Union européenne ont signé, lundi, un protocole d’accord marquant la fin des négociations en matière de transport aérien.
L’accord sur l’open sky qui sera signé, ultérieurement, permettra, notamment, la libéralisation des services aériens entre les deux parties, l’amélioration de l’accès au marché pour les compagnies aériennes ainsi que la mise en place des niveaux les plus élevés en matière de sécurité, de sûreté et de protection de l’environnement.

TAP

De nombreuses mesures ont été prises en vue de lutter contre les effets de la vague de froid qui sévit actuellement dans plusieurs régions du Royaume, dont la mise en place de commissions provinciales visant à désenclaver les zones affectées, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani.
En application du Plan national de lutte contre les effets de la vague de froid, les autorités locales ont procédé au recensement des sans-abris dans l’ensemble des régions du Royaume en vue de leur trouver un abri sûr, a indiqué M. El Othmani.

MAP

Des accords de coopération dans les domaines de la formation, de la recherche et des petites et moyennes entreprises (PME) seront conclus prochainement, entre la Tunisie et l’Algérie, a affirmé jeudi, à Tunis, le ministre algérien de l’Industrie et des Mines, Youssef Yousfi, en visite en Tunisie.
Il a ajouté, lors de la dixième réunion de la commission de suivi et d’évaluation de la coopération industrielle tuniso-algérienne que la coopération industrielle bilatérale connaît une évolution accélérée, mais il appelle à la renforcer davantage dans les domaines de l’industrie mécanique, agroalimentaire et automobile.
De son côté, le ministre tunisien de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises, a affirmé qu’une rencontre entre des industriels tunisiens et algériens sera organisée dans les prochains mois pour étudier les moyens de favoriser leur partenariat.
Il a ajouté que la commission a mis en place plusieurs programmes, mécanismes juridiques et techniques pour encadrer et diversifier les domaines de coopération et d’investissement.
Trois accords de coopération entre des structures de soutien dans les deux pays. Le premier a été conclu entre le Centre technique des matériaux de construction, de céramique et verre de Tunis et le Centre des études et services technologiques des matériaux de construction en Algérie et couvrira la période 2018/2020. Le deuxième a été conclu entre l’Office algérien de métrologie et le laboratoire central des analyses et essais pour la période 2018/2019.
Quant au troisième accord, il a été conclu entre l’Institut national de la normalisation et de la propriété industrielle et son homologue algérien.

TAP

L'Etat islamique (EI) menace de commettre des attentats sur le sol américain après la décision du président Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, selon un compte du groupe islamiste sur le réseau de messagerie internet Telegram.
Dans un message intitulé "Attendez-nous" et "L'EI à Manhattan", le groupe dit qu'il va mener des opérations et présente des images de Times Square ainsi que de ce qui semble être une ceinture explosive et un détonateur.
"Nous mènerons encore plus d'opérations sur votre terre, jusqu'à la dernière heure, et nous vous brûlerons dans les flammes de la guerre que vous avez déclenchée en Irak, au Yémen, en Libye, en Syrie et en Afghanistan. Vous n'avez qu'à attendre", poursuit le message.
"Votre chien Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël, nous allons reconnaître les explosifs comme la capitale de votre pays", ajoute-t-il.

Reuters

La fédération générale de pétrole et des produits chimiques, relevant de l’union générale tunisienne du travail, observe vendredi 15 décembre 2017 une grève générale dans les établissements de distribution des produits pétroliers.
Le secrétaire général de la fédération, Hasnaoui Smiri, a indiqué jeudi lors d’une conférence de presse, que 26 sociétés participeront à cette grève générale, notamment les sociétés de distribution de pétrole qui arrêteront leur approvisionnement.
En raison de la grève et l’arrêt d’approvisionnement en pétrole, les stations-service se contenteront de la réserve disponible pour la vente du carburant au public, a précisé la même source.
Le responsable syndical a expliqué que le maintien de la grève intervient suite à la crise qui ébranle la société tunisienne des industries pneumatiques (STIP).
Le propriétaire de la société STIP ne respecte aucune convention conclue dont la dernière en date du 20 novembre 2017 signée par trois membres du gouvernement et le secrétaire général de l’UGTT, a rappelé la même source.
Smiri a ajouté que le propriétaire de STIP a adopté une stratégie abusive dans la gestion de la société en renvoyant des ouvriers sans respect de l’article 21 du code du travail en plus des menaces à travers les réseaux sociaux et l’atteinte aux droits et acquis sociaux.
Le secrétaire général de la fédération de pétrole et des produits chimiques a émis des doutes quant à la méthode de privatisation de STIP, dont la majorité du capital était une propriété de l’Etat. La cession a été effectuée moyennant une enveloppe dérisoire estimée à 5 millions de dinars alors que ses dettes auprès des banques sont évaluées à 207 millions de dinars.
Le secrétaire général adjoint de la centrale syndicale, Samir Cheffi a réitéré ses excuses au peuple tunisien pour le maintien de la grève, estimant que le procès verbal signé, le 20 novembre dernier, par les trois ministres représentant le gouvernement, était susceptible de mettre fin au problème de la société, mais la crise persiste. Il a regretté un arrêt total de la production au niveau des unités de la société à Msaken, (gouvernorat de Sousse) et à Menzel Bourguiba (gouvernorat de Bizerte), et près de 1000 familles sont restées sans paie depuis 6 mois.
Il a par la même occasion rappelé la position de l’UGTT rejetant la cession des établissements publics.

TAP

Le marché mondial du pétrole devrait afficher un excédent au premier semestre 2018, l'augmentation de la production américaine enrayant les efforts de l'Opep et de ses alliés pour continuer à contenir l'offre jusqu'à la fin de l'an prochain, a estimé jeudi l'Agence internationale de l'Energie (AIE).
"La croissance de l'offre totale pourrait être plus rapide que la croissance de la demande: de ce fait l'excédent au premier semestre pourrait être de 200.000 barils par jour avant de se transformer en déficit d'environ 200.000 bpj au second semestre, ce qui donne pour l'année 2018 un marché tout juste équilibré", écrit l'agence parisienne dans son rapport mensuel.
"Beaucoup de choses pourraient changer dans les mois à venir mais il semble que les espoirs des producteurs d'une bonne nouvelle année, avec la poursuite du déstockage en 2018 au même rythme de 500.000 bpj qu'en 2017, pourraient ne pas être comblés."
L'AIE a laissé sa prévision de croissance de la demande mondiale inchangée pour 2017 à 1,5 million de bpj, en hausse de 1,6%, et pour 2018, à 1,3 million de bpj, en hausse de 1,3%.
La production des pays en dehors de l'Organisation des Pays exportateurs de Pétrole devrait avoir augmenté de 600.000 bpj cette année, et être en hausse de 1,6 million de bpj en 2018.
L'AIE prédisait le mois dernier une augmentation de l'offre hors Opep de 1,3 million de bpj en 2018, mais l'accélération de la production américaine de pétrole de schiste a poussé l'agence à relever sa prévision de croissance de la production totale de pétrole aux Etats-Unis, à 870.000 bpj pour l'an prochain, en hausse par rapport au chiffre de 790.000 bpj avancé en novembre.

Reuters

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.