Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 17 Décembre 2017

  •   Khaled Aboubaker
  • lundi 2 octobre 2017 16:44

« La révision de la loi sur les hydrocarbures ne concernera pas seulement l’aspect commercial » (Guitouni)

 

Le ministre s’est exprimé devant les représentants du Conseil d'affaires algéro-américain qui devraient être reçus par plusieurs autres ministres.

 

Le ministre de l’énergie Mustapha Guitouni a déclaré ce matin que l’Algérie a « engagé une réflexion pour réviser la loi sur les hydrocarbures pour améliorer l'attractivité du marché algérien pour les partenaires étrangers ».

Lors de l’ouverture des travaux des travaux de la réunion du Conseil d'affaires algéro-américain au niveau du ministère de l’Energie ce lundi, le ministre a précisé que la révision de la loi sur les hydrocarbures ne concernera pas seulement son aspect commercial, mais touchera aussi la prospection et l'exploitation des gisements ».

Cette révision apportera aussi des changements « sur l'aspect fiscal de la loi en vigueur », a-t-il détaillé. Ces déclarations viennent confirmer celles du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, dimanche à Oran où il a indiqué que « la révision de la loi sur les hydrocarbures en vigueur était nécessaire pour attirer de nouveaux investisseurs et améliorer les recettes financières du pays ».

Un programme chargé pour la mission commerciale américaine

Une série de réunions ont été organisées depuis dimanche au niveau de plusieurs départements ministériels, à l’instar de celui du l’industrie et des mines, de l’agriculture et du commerce pour la première journée. Des réunions entre les chefs d’entreprises américains et les cadres des ministères ont été organisées.

Cette mission d’affaires américaine qui s’étalera jusqu’au 4 du mois en cours, prévoit d’autres rencontres. Pour ce lundi, la délégation américaine sera reçue au ministère de la santé. Mardi, une rencontre qui s’étalera pour toute la journée entre les hommes d’affaires américaine et leurs homologues du forum des chefs d’entreprises (FCE) est également prévue.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • "Chakib Khelil est un agent en service commandé qui n’a pas été admis à la retraite car il doit terminer sa mission. C’est le Ahmed Chalabi algérien qui va être présenté comme le sauveur en mesure d’obtenir des lignes de crédit de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Ces prêts seront consentis à l’Algérie par les milieux de la finance internationale en échange d’un nouveau cadre législatif favorable aux multinationales (la privatisation du secteur des hydrocarbures avec des garanties contre la nationalisation servira de caution).
    http://www.lematindz.net/news/20878-ce-que-prepare-chakib-khelil.html

    La planche à billets pour les DA et la privatisation des gisements et du transport par gazoduc pour les devises...

    Rapporter respectueusement mardi 3 octobre 2017 09:49
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Polémique sur la promotion de Tamazight : Lotfi DK appelle à l’arrêt des hostilités sur Facebook

 La polémique qui fait rage sur les réseaux sociaux sur le refus des députés de la majorité une proposition d’amendement du projet de loi de finances pour l’année 2018 portant sur la promotion de la langue amazighe a fait réagir le chanteur engagé du Rap Lotfi DK.

Le taux de chômage en Algérie devrait atteindre 13,2 % en 2018 (étude)

  Une étude sur les défis de la démographie au Maghreb relève un décalage entre le capital humain et les besoins du marché de l'emploi, malgré les importants investissements consentis dans l'enseignement supérieur.

57 % des Algériens ont une opinion positive sur l’Union européenne (sondage)

Plus de 60%  des personnes sondées pensent que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.