Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

Sonatrach fait de la récupération: Hassi Messaoud va produire du gaz pour la première fois

Le champ de Hassi Messaoud va enfin commencer à récupérer le gaz (dr)

Le champ à vocation pétrolière de Hassi-Messaoud (Ouargla) produira, pour la première fois, du gaz d’ici deux mois avec une capacité de 10 millions de mètres cubes (m3) par jour, a indiqué mercredi à Hassi-Messaoud le P-dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour.

 


"Grâce à l’intelligence et aux efforts de nos cadres et nos ingénieurs, nous allons pouvoir, pour la première fois, récupérer d’importantes quantités de gaz destinées à la vente au niveau du champ de Hassi-Messaoud", a précisé M. Ould Kaddour, en marge d’une visite d’inspection au Centre industriel sud (CIS) de Hassi-Messaoud où la Sonatrach réalise actuellement le projet d’expédition de gaz destiné à la vente à partir du CIS.


Précisant que ce projet sera opérationnel dans deux mois sans des investissements supplémentaires, M. Ould Kaddour a expliqué que "l’importance de ce projet est qu’il va permettre de récupérer d’importantes quantités de gaz au niveau de Hassi-Messaoud, puis les vendre, notamment dans la conjoncture actuelle du recul des prix du pétrole".


"Nous sommes actuellement limités par les accords de l’OPEP dans les ventes de pétrole brut, donc notre nouvelle stratégie est de vendre tout ce qu’nous pourrons vendre comme gaz. C’est pourquoi nous sommes en train de chercher partout des quantités de gaz qui nous paraissaient auparavant minimes par rapport à nos volumes actuels de vente de gaz, mais ces petites quantités, ajoutées les unes aux autres, vont nous donner des quantités très importantes destinées à l’exportation, donc de nouvelles entrées en devise pour le pays", a-t-il souligné.


Pour sa part, le directeur régional de la Sonatrach au niveau de Hassi-Messaoud, Djiliali Neghmouche Ali, a expliqué à l’APS en marge de la visite, que le gisement pétrolier de Hassi-Messaoud a consommé presque 150 milliards m3 de gaz en provenance des gisements extérieurs pour l’extraction du pétrole, précisant que la Sonatrach a décidé de faire l’inverse et voir comment extraire du gaz de ce champ et le vendre.


Selon lui, la Sonatrach continuera de ramener du gaz naturel vers Hassi-Messaoud pour le bon fonctionnement du gisement pétrolier, mais elle va récupérer entre 10 et 15 millions de m3 de gaz naturel propre quotidiennement et les réorienter vers la vente sans investir le moindre dollar.

L’unité de récupération des gaz torchés de Guellala à Hassi Messaoud, inaugurée par le PDG de Sonatrach permettra de récupérer 900.000 m3 de gaz torché quotidiennement, dont 500.000 m3 destinés à la vente et 400.000 m3 à l’exploitation. Le  projet d'un cout de plus de 140 millions d’euros a été réalisé par le consortium ABB/SARPI,

APS

 


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Je suis diplômé en maîtrise en génie électrique [Ingénierie électronique et électrique IGEE ex: INELEC] à l'Université de [M'hamed Bougara, Boumerdes- ALGÉRIE].
    Je cherche une carrière difficile dans une organisation progressive où je peux acquérir des connaissances actuelles et pertinentes et développer des compétences efficaces pour maximiser la productivité individuelle et organisationnelle.
    Je suis impatient de vous rencontrer pour discuter de la façon dont je peux contribuer positivement à votre entreprise en tant qu'ingénieur en énergie. Je peux être contacté par Email comme mentionné ci-dessus. Merci beaucoup pour votre considération.

    Rapporter AYACHI AMOR Yacine vendredi 15 septembre 2017 10:26
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

La SDC terminera l’année avec un déficit de près de 49 milliards de dinars

  Les chiffres les plus récents de la Sonelgaz font état d’un taux d’électrification à l’échelle nationale de 99%. Le taux de raccordement au gaz est, quant à lui, de 60%.

Algérie : Ouverture d’une unité d’assemblage de Smartphones LG

Bomare Company et le groupe LG ont déjà lancé une unité de production de téléviseurs.

Maroc : Ralentissement de la croissance prévue en 2018 à moins de 4% (FMI)

La loi de Finances 2017, élaborée par le gouvernement sortant d’Abdeil-Ilah Benkirane table sur une croissance de 4,6% pour 2017.