Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • mardi 5 septembre 2017 16:09

La Russie et l’Arabie saoudite évoquent la prolongation de l’accord pétrolier

La Russie et l’Arabie saoudite ont discuté récemment de l’éventualité d’une nouvelle prolongation de l’accord de réduction de la production pétrolière signé par l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses partenaires, dès son expiration en mars prochain, a annoncé mardi l’agence de presse russe TASS.

 

 « Nous nous sommes rencontrés à Saint-Pétersbourg et nous avons effectivement discuté de cette option », a déclaré à l’agence le ministre russe de l’Energie Alexander Novak. « Nous étudions actuellement différentes options et nous pourrons envisager celle de la prolongation de l’accord pétrolier si le besoin s’en faisait sentir», a-t-il ajouté.

 Samedi dernier, Arkady Dvorkovich le vice-président du gouvernement russe avait déclaré que son pays allait probablement soutenir une nouvelle prolongation de l’accord.« La suite la plus probable est que l’accord soit prolongé », avait-il indiqué  à la chaîne de télévision Bloomberg.  

 «En prenant en considération l’évaluation préliminaire de l’accord (relatif à la réduction de la production pétrolière), nous pouvons dire que celui-ci a été efficace et a contribué à la stabilisation du marché », a-t-il ajouté, précisant que le ministère russe de l’Energie est « pleinement engagé » afin de garantir le succès de l’accord pétrolier.

 Selon les derniers chiffres rendus publics dimanche dernier, la production pétrolière russe est passée de 10,95 millions de barils par jour en juillet à 10,91 millions de barils par jour en août.

 L’Arabie saoudite, appuyée par la Russie, a concentré ses efforts, ces derniers mois, sur le rappel à l’ordre des pays ayant très peu respecté l’accord de production. Des efforts qui ont apporté leurs fruits, en apparence du moins, puisque les pays concernés se sont engagés à respecter les quotas qui leur ont été fixés dans le cadre de l’accord.

 L’accord qui lie l’OPEP et ses partenaires prévoit une réduction quotidienne de la production de 1,8 million de barils par jour. Il est en vigueur depuis le mois de janvier dernier.

 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

La SDC terminera l’année avec un déficit de près de 49 milliards de dinars

  Les chiffres les plus récents de la Sonelgaz font état d’un taux d’électrification à l’échelle nationale de 99%. Le taux de raccordement au gaz est, quant à lui, de 60%.

Algérie : Ouverture d’une unité d’assemblage de Smartphones LG

Bomare Company et le groupe LG ont déjà lancé une unité de production de téléviseurs.

Maroc : Ralentissement de la croissance prévue en 2018 à moins de 4% (FMI)

La loi de Finances 2017, élaborée par le gouvernement sortant d’Abdeil-Ilah Benkirane table sur une croissance de 4,6% pour 2017.