Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 20 Février 2018

  •   Ahmed Bounour
  • lundi 28 août 2017 16:30

Libye : Trois champs pétroliers fermés par une milice, la NOC invoque la "force majeure"

Une vue du champ pétrolier Al Sharara (dr)

 Trois champs pétroliers libyens ont été mis à l’arrêt dimanche  suite à la fermeture de pipelines par une milice armée locale, ont indiqué des sources officielles libyennes. La compagnie nationale libyenne a invoqué une situation de "force majeure".

Les membres de la milice ont bloqué, notons-le, le plus grand champ pétrolier du pays,  à savoir celui de Sharara. Ils n’ont pas formulé de revendications politiques mais ont exigé des autorités du pays d’améliorer les conditions de vie des habitants de la région de Zenten en plus de la livraison de davantage de quantités de carburants au profit des habitants de cette région.

 Le champ pétrolier de Sharara a une capacité de production de 280.000 barils par jour aurait été déjà bloqué quelques jours auparavant, précisent des sources locales.Les champs d’EL Feel et de Mellitah ont été également  fermés, selon la compagnie pétrolière nationale (NOC).  

 Par ailleurs, la compagnie pétrolière a annoncé la fermeture de certaines infrastructures reliées au champ pétrolier de Hamada. Il s’agirait, selon toute vraisemblance, de l’œuvre d’un autre groupe armé.

Au-dessous des 300.000 barils/jour

Ces dernières semaines, des opérations similaires ont été recensées à différents endroits du pays, ce qui a eu pour effet de faire chuter la production libyenne en dessous des 300.000 barils par jour. La production libyenne d’avant la révolution de 2011 se situait, rappelons-le, autour de 1.6 million de barils par jour.

 La Libye, membre de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) a été exempté de l’accord de réduction de la production pétrolière en vigueur depuis janvier dernier.

La production de ce pays en proie aux troubles a connu, néanmoins,  une rapide progression au cours de ces derniers mois, ce qui n’a pas manqué d’inquiéter les membres de l’Organisation. L’augmentation de la production du Nigeria, autre membre de l’OPEP exempté par l’accord, a semé littéralement la panique au sein de l’organisation, ce pays disposant d’énormes gisements pétroliers.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les médecins résidents organisent trois marches régionales ce mercredi

Les résidents accusent la tutelle d'être à l'origine de suspension de toutes formes de dialogue.

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar (Audio)

Le professeur Hamid Temmar a été ministre des participations et de la coordination des réformes, ministre du Commerce,  ministre de l’Industrie et conseiller du président de la République pour les affaires économiques.

Algérie : La douane dévoile une opération d’importation frauduleuse de 3,4 millions de dollars

Le croisement des données bancaires et celles du Système d'information et de gestion automatisée de dédouanement (SIGAD) a permis de mettre au jour cette opération.