Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Reuters
  • vendredi 11 août 2017 12:58

Pétrole: l'AIE révise en hausse sa prévision de croissance de la demande mondiale 2017

La demande mondiale de pétrole augmentera plus que prévu cette année, permettant ainsi d'équilibrer un marché excédentaire, malgré la hausse des extractions des producteurs en Amérique du Nord et une observation de l'accord mondial sur la réduction de pétrole qui laisse à désirer, a annoncé vendredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE). 

 

L'AIE a relevé ses prévisions de croissance de la demande en 2017 à 1,5 million de barils par jour (bpj) contre 1,4 million de bpj dans son rapport mensuel précédent et a dit anticiper une augmentation de la demande de 1,4 million de bpj supplémentaires l'an prochain.

"Les producteurs devraient trouver des signes d'encouragement sur la demande, qui augmente d'une année à l'autre plus fortement que prévu", a déclaré l'AIE, qui prodigue des conseils aux pays industrialisés en matière de politique énergétique et dont le siège est basé à Paris.

L'Opep et onze pays extérieurs au cartel, dont la Russie, ont convenu de prolonger leur accord de réduction de leur production de 1,8 million de bpj jusqu'en mars 2018 afin de réduire le niveau des stocks mondiaux et de soutenir les cours.

L'AIE a noté que le taux de respect des engagements sur cette réduction avait chuté à 75%, son niveau le plus bas depuis le début de l'accord en janvier.

L'agence estime qu'il y aurait davantage de confiance en la perspective d'un rééquilibrage durable de l'accord si certains producteurs l'ayant signé montraient davantage de détermination quant au respect de leur engagement.

L'AIE pointe par exemple du doigt le faible taux de conformité de l'Algérie, de l'Irak et des Émirats arabes unis. En outre, la Libye, pays membre de l'Opep mais exempté de l'accord de réduction, a fortement accru ses extractions.

En conséquence, l'approvisionnement mondial en pétrole a augmenté au total de 520.000 bpj en juillet et se situe à 500.000 bpj au-dessus des niveaux de l'an dernier.

La production non-Opep devrait de son côté augmenter de 0,7 million de bpj en 2017 et de 1,4 million de bpj en 2018, soutenue par une hausse des extractions aux Etats-Unis, qui ne sont pas signataires de l'accord de réduction de la production pétrole.

Cependant une forte croissance de la demande mondiale contribue à réduire les excédents et l'AIE a noté une baisse des stocks dans les pays industrialisés en juin et juillet.

Ces stocks se situent toutefois à 219 millions de barils au-dessus de leur moyenne sur cinq ans, un niveau visé par l'Opep dans son accord de réduction.

Sur le marché pétrolier, le brut léger américain recule vers 10h00 GMT de 0,58% à 48,32 dollars le baril et le Brent de la mer du Nord de 0,39% à 51,70 dollars.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le non-Maghreb et son coût [ LE BLOG ]

  Le thème resurgit de manière régulière pour constater le caractère inerte d’une situation qui n’a guère évolué depuis le milieu des années 1990. Dernièrement, c’est le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) qui en a fait le constat : le coût du « non-Maghreb » équivaut à plusieurs points de croissance du produit intérieur brut (PIB) régional...

La Banque centrale tunisienne s’intéresse aux applications pratiques de la Blockchain

  L’”Africa Blockchain Summit”, se tiendra à Tunis en mai 2018 et portera sur la thématique de la technologie des registres distribués (Blockchain).

Algérie: Ouyahia et Haddad signeront une charte de partenariat public-privé en janvier

La signature de cette charte sera une autre action rapprochant davantage le gouvernement Ouyahia du FCE, après l’université d’été de l’organisation patronale tenue en septembre dernier et qui a été marquée par la participation du Premier ministre mais aussi un certain nombre de ministres.