Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

  •   Maghreb Emergent avec agences
  • samedi 8 juillet 2017 09:17

Les cours du pétrole en forte baisse, lestés par les signes de reprise de la production américaine

Les cours du pétrole ont terminé vendredi la semaine en forte baisse, plombés par les signes de reprise de la production américaine.

 

Les cours du pétrole ont terminé en baisse de près de 3% vendredi sur le marché new-yorkais Nymex, sous le coup de données montrant à la fois une hausse du nombre de puits forés aux Etats-Unis, une augmentation de la production américaine et un pic depuis le début de l'année atteint par les exportations de l'Opep.

Le contrat août sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 1,29 dollar, soit 2,83%, à 44,23 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent cédait 1,37 dollar (-2,85%) à 46,74 dollars.

Sur l'ensemble de la semaine, le WTI accuse un repli de quelque 4% et le Brent une baisse de 2,5%, les deux cours de référence de l'or noir ayant subi six replis hebdomadaires sur les sept dernières semaines.

"Le décompte des puits aux Etats-Unis a augmenté après un accès de faiblesse la semaine précédente ce qui va dans le sens d'une production américaine plus élevée", explique James Williams de WTRG.

Jeudi, des données officielles ont fait état d'une hausse de 1% de la production hebdomadaire de pétrole américain, à 9,34 millions de barils par jour, alors qu'elle avait reculé la semaine précédente.

La société de services pétroliers Baker Hughes a de son côté dit vendredi que les sociétés de forage américaines avaient ouvert sept puits de plus sur la semaine au 7 juillet, à 763 soit un pic depuis avril 2015.

Le décompte publié chaque vendredi par la société privée Baker Hughes fait figure d'indicateur avancé de la production et avait très légèrement baissé la semaine précédente. Les analystes avaient hésité à attribuer cela à un accident de parcours ou au début d'une inversion de tendance.

Le fléchissement de l’accord Opep

Aussi, les acteurs du marché ont l’impression que l'accord de réduction de la production mis en oeuvre par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et une dizaine d'Etats, dont la Russie, ne parvient pas à rééquilibrer un marché saturé depuis maintenant plusieurs années.

"Les exportations de l'Opep en juin sont supérieures à celles d'avril et de mai, l'accord de réduction de la production ne semblant pas avoir de prise", a estimé Matt Smith, chargé de la recherche matières premières chez Clipperdata.

Des données Reuters ont montré que les exportations de l'Opep ont atteint le mois dernier leur niveau le plus élevé depuis le début de l'année.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.