Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 19 Août 2017

  •   Maghreb Emergent avec agences
  • samedi 8 juillet 2017 09:17

Les cours du pétrole en forte baisse, lestés par les signes de reprise de la production américaine

Les cours du pétrole ont terminé vendredi la semaine en forte baisse, plombés par les signes de reprise de la production américaine.

 

Les cours du pétrole ont terminé en baisse de près de 3% vendredi sur le marché new-yorkais Nymex, sous le coup de données montrant à la fois une hausse du nombre de puits forés aux Etats-Unis, une augmentation de la production américaine et un pic depuis le début de l'année atteint par les exportations de l'Opep.

Le contrat août sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 1,29 dollar, soit 2,83%, à 44,23 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent cédait 1,37 dollar (-2,85%) à 46,74 dollars.

Sur l'ensemble de la semaine, le WTI accuse un repli de quelque 4% et le Brent une baisse de 2,5%, les deux cours de référence de l'or noir ayant subi six replis hebdomadaires sur les sept dernières semaines.

"Le décompte des puits aux Etats-Unis a augmenté après un accès de faiblesse la semaine précédente ce qui va dans le sens d'une production américaine plus élevée", explique James Williams de WTRG.

Jeudi, des données officielles ont fait état d'une hausse de 1% de la production hebdomadaire de pétrole américain, à 9,34 millions de barils par jour, alors qu'elle avait reculé la semaine précédente.

La société de services pétroliers Baker Hughes a de son côté dit vendredi que les sociétés de forage américaines avaient ouvert sept puits de plus sur la semaine au 7 juillet, à 763 soit un pic depuis avril 2015.

Le décompte publié chaque vendredi par la société privée Baker Hughes fait figure d'indicateur avancé de la production et avait très légèrement baissé la semaine précédente. Les analystes avaient hésité à attribuer cela à un accident de parcours ou au début d'une inversion de tendance.

Le fléchissement de l’accord Opep

Aussi, les acteurs du marché ont l’impression que l'accord de réduction de la production mis en oeuvre par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et une dizaine d'Etats, dont la Russie, ne parvient pas à rééquilibrer un marché saturé depuis maintenant plusieurs années.

"Les exportations de l'Opep en juin sont supérieures à celles d'avril et de mai, l'accord de réduction de la production ne semblant pas avoir de prise", a estimé Matt Smith, chargé de la recherche matières premières chez Clipperdata.

Des données Reuters ont montré que les exportations de l'Opep ont atteint le mois dernier leur niveau le plus élevé depuis le début de l'année.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Les familles tunisiennes s'endettent de plus en plus : la dette des ménages a plus que doublé depuis 2010

Les tunisiens s’endettent surtout pour l’acquisition ou l’aménagement de logements, soit 80% des crédits alloués aux ménages.

Algérie- Youcef Yousfi veut "intégrer" l’automobile dans le programme des "industries nationales"

  Selon le ministre, la priorité sera accordée aux projets industriels dans la valorisation du phosphate, les engrais, la sidérurgie.  

Bouteflika procède à un important mouvement des cadres de l'administration territoriale

  Ce mouvement "vient suite à la promotion de certains cadres dans d'autres fonctions supérieures au niveau de l'administration territoriale.