Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

  •   Reuters
  • mardi 4 juillet 2017 14:16

Le groupe français Total pourrait investir 2 milliards de dollars dans la pétrochimie en Iran

Le complexe de South Pars près du port d'Assalouyeh, dans le Golfe persique (dr)

Total et Téhéran ont signé un protocole d'accord pour la construction d'usines pétrochimiques, un partenariat qui pourrait conduire le groupe français à investir jusqu'à deux milliards de dollars en Iran (1,76 milliard d'euros), a déclaré mardi un responsable du secteur pétrolier iranien.

 


"Dans les dernières discussions, les deux parties sont parvenues à un accord pour la construction d'usines pétrochimiques capables de produire au total 2,2 millions de tonnes de produits pétrochimiques et de polymères par an", a déclaré le directeur de la National Petrochimical Company (NPC) iranienne, cité par l'agence de presse Shana.


"Nous pensons que Total investira de 1,5 à 2 milliards de dollars dans l'industrie pétrochimique iranienne si nous parvenons à un accord final", a ajouté Marzieh Shahdaei. Total et la National Petrochimical Company travaillent actuellement sur une étude approfondie d'un projet pétrochimique dont les chiffres, en particulier les dépenses d'équipements, doivent être peaufinés, a déclaré de son côté un porte-parole de Total.


Lundi, Total a signé un accord avec Téhéran en vue de développer la phase 11 de South Pars, le plus grand gisement de gaz naturel au monde, dans le cadre d'un projet estimé dans sa première étape à quelque deux milliards de dollars.


D'une durée de 20 ans, ce projet, dont le coût total pourrait atteindre 4,8 milliards de dollars, avait fait l'objet d'un protocole d'accord en novembre 2016 entre le groupe pétrolier français et NIOC, la compagnie nationale iranienne.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.