Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

  •   Reuters
  • mercredi 21 juin 2017 15:01

Pétrole : le marché teste le seuil de tolérance des producteurs américains


Les cours du pétrole risquent de demeurer sous pression jusqu'à ce que le nombre de plateformes de forage aux Etats-Unis se stabilise voire reparte à la baisse.

 

 

Les firmes pétrolières américaines ont installé 530 nouvelles plateformes de forage depuis la fin mai 2016, 431 pour la production de pétrole et 99 pour le gaz, selon le décompte effectué par le spécialiste des services pétroliers Baker Hughes.

 En conséquence, la production de pétrole et de gaz devrait augmenter de 780.000 barils par jour (bpj) en 2017 et de plus d'un million de bpj en 2018, selon l'Agence d'information sur l'énergie américaine (EIA).

Les producteurs américains seront donc en mesure d'absorber plus de la moitié de la hausse de la consommation mondiale attendue à 1,54 million de bpj en 2017 et 1,64 million de bpj en 2018 par l'EIA.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les pays non-membres mais proches du cartel, dont la Russie, ont prolongé jusqu'au début 2018 un accord de réduction de la production pour tenter de rééquilibrer le marché.

Dans le passé, ils ont toutefois augmenté leur production pour protéger leur part de marché face à la menace des producteurs de pétrole de schiste américains. La perspective d'une augmentation renouvelée de la production de l'Opep et de ses alliés et des stocks mondiaux de brut en 2018 a pesé sur les prix au cours des quatre derniers mois.

Un grand nombre de nouvelles plateformes

 Une poursuite de la hausse de la production américaine est inévitable cette année en raison du grand nombre de nouvelles plateformes mises en service au premier semestre. Six mois s'écoulent en général entre le début d'un forage et les premières livraisons de pétrole commercialisable. En conséquence, les nouvelles-plateformes implantées au premier semestre alimenteront la poursuite de la croissance de la production au second semestre.

Les cours qui assurent l'équilibre d'exploitation varient fortement d'un gisement de pétrole de schiste à l'autre voire même d'une zone à l'autre à l'intérieur d'un même gisement. Une enquête réalisée auprès de producteurs dans les principaux gisements de pétrole de schiste par la Réserve fédérale de Dallas montre que la plupart d'entre eux ont besoin d'un cours du brut léger américain (WTI) compris entre 45 et 50 dollars pour atteindre le seuil de rentabilité.

Le cours du baril de WTI a déjà chuté de plus de 11 dollars, soit de 20%, depuis son dernier pic et il est actuellement inférieur à 44 dollars. Les producteurs américains ont installé 145 plateformes dédiées à la production de pétrole supplémentaires au cours des 16 dernières semaines en dépit de la rechute des cours.

Le nombre de plateformes installées réagit aux variations des cours avec un délai de 15 à 20 semaines et il devrait donc commencer à se stabiliser et même à diminuer dans les quatre prochaines semaines.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.