Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 19 Août 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • mercredi 21 juin 2017 10:59

"Le prix du pétrole remontera à 60 dollars vers la fin de l’année" (Mourad Preure)

"Le recul du prix du pétrole auquel nous assistons ces derniers jours ne durera pas longtemps et le marché mondial reviendra à l’équilibre avant la fin de l’année avec un  baril entre 55 et 60 dollars " estime,Mourad Preure, spécialiste des questions énergétiques.



Dans une déclaration à Maghreb Emergent, Mourad Preure, explique la baisse récente des prix du pétrole par deux principaux facteurs: l’augmentation du nombre de puits de pétrole de schiste aux Etats-Unis et  l’anticipation d’une nouvelle révision à la hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (FED), avec pour conséquence une augmentation de la valeur du dollar.

La valeur de cette monnaie est, rappelons-le, inversement proportionnelle à celle du pétrole. M. Preure a rappelé, surtout, que l’augmentation du nombre des puits du pétrole aux Etats-Unis a été particulièrement importante ces derniers mois, le progrès technique permettant désormais d’extraire du pétrole de schiste à des coûts relativement abordables.

" Le schiste américain est maintenant abordable à partir de 40 à 45 dollars. Et dans le Dakota du Sud, le coût est encore plus bas, se situant entre 20 et 25 dollars", explique l’expert.

"Avec la crise de l’année 2014, les puits de pétrole de schiste américains ont chuté passant de 1500 à 600. Mais les choses ont commencé à changer à partir du mois de mai de l’année 2016, avec l’augmentation du nombre de puits en exploitation", poursuit-il.


Il dit partager le pronostic  de l’organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) qui s’attend au retour à l’équilibre du marché pétrolier vers la fin de l’année en cours.  " Les perturbations dureront tout le long de l’année 2017 et il faudra attendre l’approche de la fin de l’année pour voir les prix remonter", assure-t-il.

Il rappelle, dans ce contexte, que les investissements dans le secteur pétrolier ont baissé de moitié depuis l’année 2014. Une baisse qui a réduit l’offre sur le marché, ce qui fera remonter les prix. Le rééquilibrage du marché est donc inévitable, selon lui.Signalons que le Brent a terminé la journée de mardi à un prix tournant autour de 45,60 dollars.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • si le petrole n arrive pas à decoller vers les 60 $ c est que les USA puise dans les reserves strategiques qu ils ont accumulé au prix de 27$.La strategie consiste à pomper entre 2-3 millions de barils/jour pour maintenir le prix du baril autour des 50$ etd eviter son echappement vers les 60$.IL n y a pas d exces d offres par les pays non OPEP, c est juste les USA qui controlent la bourse vers la baisse pour punir les russes,l iran,le venezuela,l algerie,le nigeria par cette astuce de pomper dans les reserves petrolieres de 800 millions de barils enfuient dans les sous sol;seul israel peut s en servir en cas de guerre avec les arabes.Le petrole augmentera fort quand les USA reprennent l approvisionnement des puits vidés vers le mois de septembre 2017;

    Rapporter Amura mercredi 16 août 2017 21:13
  • Ça c’est aussi l’opinion des “Big Oils” qui se font du bon vieux Marketing. En effet toute la multitude de ces petites agences de consulting et / ou contracting ayant un intérêt investi dans le pétrole fabriquent ces prévisions.
    Pour les prévisions de prix du pétrole brut 2017 et 2018, une étude de marché de 31 banques montre que les prix du pétrole brut WTI pourraient arriver en moyenne a 55 $ par baril en 2017.
    Une autre étude de marché de 32 banques montre que les prix du pétrole brut Brent pourraient moyenne de 57 dollars le baril en 2017. Notez SVP le mot « pourraient » dans les 2 études.
    L’EIA (se voulant impartiale bien que proche des ‘Big Oils’) a publié un rapport Perspectives énergétiques à court terme le 11 avril 2017 ou cette agence estime que les prix du pétrole brut WTI et Brent seront en moyenne a 52,2 $ par baril et 54,2 $ par baril respectivement, en 2017. C’est 2,3 % et 0,7 % inférieur aux estimations précédentes.
    L’EIA estime que les prix du pétrole brut WTI et Brent seront en moyenne a 55,1 $ par baril et 57,1 $ par baril, respectivement, en 2018. C’est 1,9 % et 0,1 % de moins que les estimations précédentes.
    En tous cas, les prix du pétrole brut américain WTI et Britannique Brent étaient en moyenne a 43,3 $ par baril et 43,7 $ par baril en 2016, respectivement.
    Entretemps, l’Arabie saoudite, l’Iraq et le Koweït s’attendent a un prix du pétrole brut au-dessus de 60 dollars par baril en fin 2017, comme le monsieur cité dans cet article. Nous savons tous que le renchérissement du pétrole aurait un impact positif sur leurs économies comme celle de l’Algérie. En plus, les tensions entre les États-Unis et la Syrie, ainsi que les spéculations sur les politiques fiscales du Président Trump, ont été pesantes sur les marchés mondiaux. Est-ce voulu ? Je le crois.
    Pire, les tensions avec la Corée du Nord ont aussi mis les investisseurs et cette jungle de petites agences sur leur garde. Bien malin est celui qui peut prévoir la tendance aujourd’hui. Je ne leur fais pas confiance ces agences de prévision car elles se sucrent bien grassement sur les comportements compulsifs de ces Western Oriental Gentlemen au gré des fluctuations volatiles des prix. Merci.

    Rapporter Faro Laz jeudi 22 juin 2017 00:06
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Les familles tunisiennes s'endettent de plus en plus : la dette des ménages a plus que doublé depuis 2010

Les tunisiens s’endettent surtout pour l’acquisition ou l’aménagement de logements, soit 80% des crédits alloués aux ménages.

Algérie- Youcef Yousfi veut "intégrer" l’automobile dans le programme des "industries nationales"

  Selon le ministre, la priorité sera accordée aux projets industriels dans la valorisation du phosphate, les engrais, la sidérurgie.  

Bouteflika procède à un important mouvement des cadres de l'administration territoriale

  Ce mouvement "vient suite à la promotion de certains cadres dans d'autres fonctions supérieures au niveau de l'administration territoriale.