Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 30 Mai 2017

  •   Algérie Presse Service
  • vendredi 17 mars 2017 17:01

Algérie- Deux mégaprojets pour porter les capacités de liquéfaction du gaz naturel à 56 millions m3/an

Les capacités de l'Algérie dans le domaine de liquéfaction du gaz naturel atteindront les 56 millions de m3/an après l'entrée en service des deux mégaprojets de transfert de gaz naturel d'Arzew et de Skikda d'une capacité globale de près de 21 millions de m3/an, a indiqué jeudi à Alger le ministre de l'Energie, Noureddine Boutarfa.

 

"Ces deux mégaprojets s'inscrivent dans le cadre du programme ambitieux de développement des capacités du pays en gaz naturel liquéfié et le renforcement de la présence algérienne sur le marché international du gaz", a affirmé M. Boutarfa lors d'une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales et présidée par Abdelkader Bensalah, président du Conseil en présence de la ministre des Relations avec le parlement, Ghania Eddalia.

En réponse à une question orale d'un membre du Conseil de la nation, Mustapha Djaghdali concernant l'unité GNL d'Arzew, le ministre a indiqué que le premier projet concerne le complexe GNL de Skikda dont la capacité de production est de 9,98 millions m3/an. Il a été réalisé en 2013 pour remplacer les unités détruites dans l'explosion survenue le 19 janvier 2004 au complexe GNL de Skikda.

Le deuxième projet concerne le méga projet d'Arzew (GNL3 Z) d'une capacité de production de 10,59 millions m3/an inauguré en novembre 2014, a ajouté le ministre. Les exportations de l'Algérie en gaz naturel dans le cadre de ces deux projets représentent 52% du volume global des exportations.

Quatre complexes GNL existent actuellement dont trois à Arzew, à savoir (GNL1 Z), (GNL2 Z), (GNL3 Z) d'une capacité de production globale d'environ 46 millions de m3/an de gaz naturel liquéfié et un à Skikda (GNL1 K) d'une capacité de près de 10 millions de m3/an.

Par ailleurs, et à une question d'un autre membre du Conseil de la nation, Belkacem Kara sur le raccordement de la population de wilaya de Médéa au gaz naturel, le ministre a affirmé que les différents  programmes dont a bénéficié la wilaya dans le cadre du plan quinquennal 2010-2014 a permis l'approvisionnement en gaz de ville de 37 communes sur un total de 64.

Grâce à ces projets, le taux de raccordement est passé de 27% en 2009 (17 communes raccordées) à 58%  actuellement, selon M. Boutarfa qui a souligné que ces taux sont appelées à augmenter à la faveur de nouveaux projets. M. Boutarfa a fait état de la réalisation d'un gazoduc reliant les communes de Berouaguia et Beni Slimane sur une distance de 31 km.

Ce gazoduc a permis l'approvisionnement de 5 communes situées sur l'axe de cette infrastructure. Le deuxième tronçon du projet qui s'étend de Beni Slimane à la commune des deux Bassins en passant par Tablât et dont les travaux de réalisation seront prochainement lancés permettra quant à lui l'approvisionnement de six autres communes à l'est de la wilaya.

Les autres communes situées dans la région Est, au nombre de six, seront approvisionnées à partir du réseau de transport du gaz  en cours de réalisation dans la wilaya de Bouira.

Selon le ministre, les travaux seront prochainement lancés pour la réalisation d'un autre gazoduc entre Ain Lachiakh (wilaya d’Aïn Defla et la commune de Zbiria pour le raccordement de quatre communes à l'ouest de la wilaya de Médéa.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

3 Commentaires

  • @ME: Si on veut lire les dépêches APS, on va sur le site de l'APS.
    On s'attend en lisant Maghrebemergent à lire des choses censées, surtout dans le domaine de l'energie ou vous avez une certaine crédibilité.
    Ne passez pas des dépêches APS comme ça sans en analyser les chiffres. Vous embrouillez vos lecteurs.

    Rapporter Moh dimanche 19 mars 2017 06:27
  • Vous m'avez grillé mille milliards de neurones en tentant de comprendre ce charabia et le lien entre titre et article.

    Vous annoncez un chiffre de 56 mds de m3 comme objectif à atteindre dans (ce qui suppose dans l'avenir) en vous basant sur des projets déjà en exploitation à leurs pleines capacités.

    A moins que ce discours a été tenu tel quel par Boutarfa sachant qu'il s’expliquait devant des bonnets d’âne prêts à avaler n'importe quel "gort"

    Rapporter SaidoDZ vendredi 17 mars 2017 18:48
  • C'est quoi cette Khalouta ? on annonce des capacités qu'on comprend comme nouvelles alors qu'elles ont été inaugurées et entrées en production il y'a 3 ans ?

    Ces usines sont entré en production il y'a longtemps et si elles tournaient au ralenti, c'est faute de gaz et surtout de clients....

    S'il vous plait ME, vous n'êtes pas obligés de reporter toutes les divagations de l'APS...

    Rapporter Truc vendredi 17 mars 2017 17:48
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP revendique un nouveau Tebboune tous les mercredis

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vous approuvez cet objectif car il permettra d’effacer le déficit commercial ? - 28.8%
Vous considérez que c’est un objectif non raisonnable car il va créer de la pénurie et de la récession ? - 28.8%
Vous pensez que le vrai objectif du gouvernement est de maintenir coute que coute les réserves de change au-dessus de 100 milliards de dollars ? - 33.4%

Total votes: 860

Vidéos

Hassen Khelifati " Des faillites ne sont plus à exclure dans le secteur des assurances "

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie - Le déficit de la balance courante s'est fortement aggravé et atteint 4,1% du PIB

  Le déficit commercial s’est aggravé, à fin avril 2017, pour se situer à 4,31 milliards de dinars, contre 3,30 milliards de dinars en avril 2016, selon le rapport de la Banque centrale de Tunisie sur les “évolutions économiques et monétaires”, publié en mai 2017.

Algérie - Les milliards de dollars d'investissements du saoudien Radyolla dans le phosphate n'étaient que du vent

Ce qui devait être un méga-investissement saoudien de 15 milliards de dollars dans le secteur des phosphates et qui a été présenté, l'espace d'un moment fugace comme un gros succès de Abdeslam Bouchouareb n’était que du vent, révèle une enquête de Tariq Hafid, publiée aujourd'hui dans Le Soir d’Algérie.

Algém6rie - Les 15 milliards d'investissements du saoudien Radyolla dans le phosphate n'étaient que du vent

Ce qui devait être un méga-investissement saoudien de 15 milliards de dollars dans le secteur des phosphates et qui a été présenté, l'espace d'un moment fugace comme un gros succès de Abdeslam Bouchouareb n’était que du vent, révèle une enquête de Tariq Hafid, publiée aujourd'hui dans Le Soir d’Algérie.