Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 25 Mars 2017

  •   REUTERS
  • mardi 14 mars 2017 18:58

Les stocks de pétrole augmentent, les marchés accusent le coup


Les stocks mondiaux de pétrole ont continué d'augmenter au mois de janvier malgré l'entrée en vigueur en début d'année d'accords pour réduire la production afin de soutenir les prix, lit-on dans le dernier rapport mensuel de l'Opep publié mardi.



Les cours du baril se sont retournés à la baisse à la publication de ce rapport et les indices boursiers européens qui n'y étaient pas déjà ont plongé dans le rouge. Les stocks ont atteint 278 millions de barils, un niveau supérieur à leur moyenne des cinq dernières années, précise l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.

Les pays membres de l'Opep respectent de mieux en mieux les accords de réduction de la production mais la prévision de l'offre est en hausse pour les producteurs extérieurs au cartel, explique le rapport, qui cite notamment la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis.


"En dépit de l'ajustement de la production, les stocks ont continué d'augmenter, pas simplement aux Etats-Unis mais également en Europe", lit-on dans le rapport. "Les accord sur la production n'en ont pas moins fourni un plancher aux cours", dit le texte.

Les 11 pays de l'Opep qui se sont dotés d'objectifs de réduction de la production les ont dépassés en février avec 29,681 millions de barils par jour (bpj) produits, soit 123.000 de moins que prévu, selon des calculs effectués par Reuters à partir des données de l'Opep.

L'organisation a par contre revu à la hausse sa prévision de croissance de la production hors Opep en 2017, à 400.000 bpj contre 240.000 précédemment.

Orientés à la hausse avant la publication du rapport, les cours du pétrole ont piqué du nez pour perdre près d'un dollar. Le Brent de la mer du Nord cède 1% à 50,86 dollars le baril et le brut léger américain recule de 1,3% à 47,72 dollars vers 12h56 GMT.

En Bourse, le secteur pétrolier et celui des ressources de base reculent d'environ 0,9% et ArcelorMittal (-1,3%) accuse la plus forte baisse du CAC 40 (-0,4%). Le FTSE londonien perd 0,11% et le Dax allemand 0,12%


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Air Algérie - Le vol Alger-Istambul fait demi-tour, les passagers repartent dans un autre avion

L'avion qui devrait assurer hier soir un vol à destination d'Istanbul à partir d'Alger, a dû être remplacé après avoir fait un demi-tour en raison d'un problème technique, a indiqué Air Algérie  dans un communiqué.

Maroc: Bank Al Maghrib fait les comptes et explique le nouveau régime de change "flexible"

                                                                             A l'issue de sa première réunion trimestrielle de 2017, le conseil de la banque centrale du Maroc, Bank Al-Maghrib (BAM) a fait les comptes, maintenu ...

Tunisie : Grève générale dans le secteur de la santé publique le 05 avril prochain

La Tunisie se trouve entre les pressions du FMI et la résistance du syndicat UGTT qui montre des signes de colère. Dans le secteur de la santé, la grève générale est pour le 5 avril, rapporte TAP. Un avertissement au gouvernement qui s'apprête à présenter une "loi d'urgence économique" au parlement?