Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 27 Juin 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • mardi 3 janvier 2017 07:31

Algérie: Un plan de 5,1 milliards de dollars pour changer Naftal d’ici 2030

 

 

564 milliards de dinars (mds DA), soit l’équivalent de 5,1 milliards de dollars, tel est le coût de l’ambitieux plan de développement 2017-2030 de la Naftal (Société nationale de transport des produits pétroliers) présenté lundi par son directeur de planification et de stratégique, Mohamed Benchoubane.

 

 Naftal compte contracter un emprunt à long terme d'un montant de 283,2 mds DA pour le financement des projets stratégiques inscrits dans ce programme, soit plus de 50% du montant total.  Les projets inscrits pour la période 2017-2021 seront financés en fonds propres.

  Le plan qui prévoit des investissements dans la modernisation des infrastructures de stockage et du réseau de transport par canalisation des carburants et du GPL, de modernisation du réseau des stations-service, de développement et de la promotion des carburants propres et de la diversification des activités et services de Naftal.

 Comme objectif intermédiaire, Naftal veut faire tripler d’ici 2020 l’autonomie nationale de stockage en carburants pour arriver à 30 jours (2,1 millions m3) contre 10 jours actuellement (0,7 million m3), actuellement.

  Neuf centres de stockage (Alger, Khroub (Constantine), Bejaia, Souk Ahras, Annaba, Sidi Belabbes, Adrar, Tindouf et Tamanrasset) sont en cours de réalisation qui devraient donner une capacité de stockage additionnelle de de 415.000 m3 des capacités nationales de stockage, soit une hausse de 50% des capacités actuelles.

  203 mds DA seront nécessaires pour développer le réseau des stations-service, 152 mds DA pour augmenter les capacités de stockage et 102 mds DA pour la réalisation et la rénovation des canalisations. La réhabilitation et la modernisation des unités d'enfûtage et d'emballage GPL nécessitera 15 mds DA.  Dotée d'un capital social de 15,65 mds DA, Naftal emploie plus de 31.000 travailleurs.

Son chiffre d'affaires est en hausse en 2016 à 380 milliards de dinars en 2016 contre 333 milliards de DA en 2015. Le volume des carburants et des autres produits pétroliers commercialisés par n’a pas changé par rapport à 2015 : 17 millions de tonnes dont 13,9 millions de tonnes de carburants ordinaires (essences et gasoil) et 1,5 million de tonnes de GPL.

 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

1 Commentaire

  • Comment peut-on expliquer ceci ? :
    "Son chiffre d'affaires est en hausse en 2016 à 380 milliards de dinars en 2016 contre 333 milliards de DA en 2015" soit un taux de 14% et que :
    "Le volume des produits commercialisés par n’a pas changé par rapport à 2015" ; alors que les prix des carburants ont augmentés en 2016 de près de 50% ???

    Rapporter Question mardi 3 janvier 2017 11:52
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP résiste aux coupures d’Internet et attend un Macron algérien

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Vidéos

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah

A ne pas manquer

Prev Next

Le Nobel d'économie Jean Tirole à Alger parmi de prestigieux conférenciers de la Société d’économétrie

La Banque d’Algérie a apporté son concours logistique à cet événement académique, le premier de ce niveau mondial en Algérie pour la théorie économique quantitative qui se tiendra le week-end prochain.

Belkacem Boukherouf, économiste : "Avec plus de 800 milliards de dollars dépensés, on aurait pu construire un Portugal"

  L’économiste Belkacem Boukherouf souligne dans un entretien à Maghreb Emergent l’ampleur de la défaillance de la gouvernance algérienne qui dépense – beaucoup – sans gérer. Le fait que ce soit le gouvernement qui parle de diversification de l’économie au lieu des entreprises est révélateur d’une grave distorsion. C’est le gouvernement qui empêche les "entreprises de se diversifier et de renforcer...

L'indien Dodsal signe un contrat de 1,1 milliard de dollars pour la réalisation d'une centrale à Hassi-Messaoud

  Le groupe indien Dodsal basé à Dubaï a signé avec Sonatrach un contrat de 1,1 milliard de dollars portant sur la réalisation d'une centrale à Hassi Messaoud. L'information révélée par les médias du Golfe a été confirmée par Sonatrach, selon le journal El Moudjahid.