Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 22 Septembre 2017

  •   Reuters
  • lundi 28 août 2017 16:52

Les chinois Guodian et Shenhua créent le n°1 mondial de l'électricité

La compagnie d'électricité chinoise China Guodian Group va fusionner avec le géant houiller Shenhua Group pour créer le premier fournisseur mondial d'électricité, a-t-on appris lundi.

 

 Au terme de plusieurs mois de tractations, la Commission chinoise de supervision et d'administration des actifs publics (Sasac) a annoncé l'opération dans un communiqué sec d'une ligne, sans autre précision. Selon une source, le groupe issu de la fusion s'appellera National Energy Investment Group.

 Sa capacité installée de 225 gigawatts lui permettra de dépasser le français EDF et l'italien Enel pour devenir le numéro un mondial de l'électricité par les capacités, estime Frank Yu, consultant de Wood Mackenzie spécialiste des marchés de l'énergie en Asie-Pacifique.

Il sera aussi le premier producteur mondial de charbon et le numéro un mondial de l'énergie éolienne avec 33 gigawatts de capacité, ajoute-t-il.

 Le rapprochement apporte à Guodian un réservoir captif de houille qui lui permettra de mieux gérer les risques liés aux prix de sa matière première principale. Le groupe récupère aussi les infrastructure ferroviaires et portuaires de Shenhua, ainsi que sa trésorerie abondante qui l'aidera à se désendetter.

Guodian étant aussi très présent dans l'électricité hydraulique et les énergies renouvelables, la fusion permettra à l'inverse à Shenhua de réduire sa dépendance envers la houille, à l'origine du smog désormais décrié en Chine.

 "Le rapprochement entre charbon et services aux collectivités permettra à Shenhua et Guodian de réduire leurs risques liés aux matières premières mais sans nécessairement améliorer les bénéfices (du nouveau groupe)", observe Li Rong, analyste chez SIA Energy.

Vendredi, la filiale cotée de Shenhua, China Shenhua Energy, a publié ses meilleurs résultats trimestriels en quatre ans, devenant ainsi l'un des groupes publics de matières premières les plus rentables en Chine.

 Les autorités chinoises ont entrepris de consolider le secteur public de l'énergie afin de le rendre plus compétitif à l'échelle mondiale. China Guodian est l'une des cinq compagnies nationales d'électricité issues de l'éclatement en 2002 de l'ex-monopole d'Etat. Les autres sont China Huadian, State Power Investment, China Huaneng Group et China Datang.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Mohamed Ali Deyahi: Pourquoi l'emploi des jeunes s'est dégrade en 2017 malgré tout les efforts...

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Ahmed Ouyahia : Le budget d’équipement pour 2018 sera augmenté, pas le budget de fonctionnement

Citant un rapport de l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF) qu’il a reçu le 12 septembre dernier, le Premier ministre a déclaré : « Le total des crédits octroyés par les banques ne dépasse pas 8.467 milliards de DA répartis comme suit : 4.000 milliards de DA octroyées aux entreprises publics, 700 milliards attribuées aux PME l’ANSEJ, le reste étant attribué...

Algérie - Ouyahia annonce la création d'une instance indépendante de contrôle du "financement non conventionnel"

Placée sous la tutelle du Président Abdelaziz Bouteflika, l'instance présentera des rapports trimestriels (trois mois) au Président de la République pour le suivi et l'évaluation de tout ce qui est réalisé.

Algérie- Retraites - L’âge, les prestations et les cotisations devraient être bientôt réformés

Lors de son passage hier sur Radio M., Mohamed Ali Deyahi, directeur Afrique du Nord du Bureau international du travail, a rappelé l’exemple de la réforme marocaine qui a porté sur ces trois aspects réunis. Il a regretté, néanmoins, que cette réforme ait été décidée unilatéralement par l’Etat marocain, ce qui a donné naissance à d’importants mouvements de protestation.