Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 20 Août 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mardi 13 juin 2017 18:38

Algérie - La nouvelle centrale électrique de Boutlelis augmentera de 33% la capacité de production à Oran

Entamée en 2012, la centre devait être livrée en 2015 mais a connu du retard à cause de la nature du sol contenant du gypse (dr)

 La nouvelle centrale électrique à turbines à gaz de Boutlelis, d’une puissance globale de 446 MW, augmentera la capacité de production d’électricité à Oran de 33%, a indiqué à l’APS le directeur local de l’énergie.



Les travaux du projet, érigé sur une superficie de 20 hectares dans la commune de Boutelis, connaissent un taux d’avancement de l’ordre de 50%, a indiqué M. Omar Sebaa, ajoutant que la réception de la centrale est prévue pour le mois de juin 2018.

La wilaya d’Oran compte 4 centrales : Oran, Mars El Hadjadj, Bethioua et Bir El Djir, d’une puissance globale de 1.200 MW, un seuil de 1.646 MW sera atteint avec la mise en service de la nouvelle centrale.

La centrale électrique est constituée de deux turbines à gaz d’une puissance de 223 MW chacune fonctionnant au gaz naturel comme combustible principal et de gasoil comme combustible de secours, a-t-on indiqué de même source.

La construction de la centrale électrique, qui est réalisée par le consortium General Electric International (USA) et CEGELEC SAS (France), a débuté en 2012 et devait être livrée en 2015, a-t-on ajouté.

Le projet a connu un certain retard en raison de la nature du sol contenant du gypse. Néanmoins, des travaux de renforcement du sol ont été entrepris afin de garantir une assise solide aux différentes constructions et turbines de la centrale électrique et la centrale sera livrée fin 2017.

Après huit mois d’essais, la centrale sera mise en service en septembre 2018, précise M. Sebaa, notant que les équipements ont déjà été réceptionnés.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Comment en 2017 Sonelgaz construit encore des centrales à gaz alors que les centrales à cycle combiné consomment 2 fois moins de gaz ? c'est tout simplement un crime économique...

    Au lieu de faire des projets irréalisables sur les énergies renouvelables, commencer par économiser le gaz avec des solutions employés dans le monde entier est un préalable. C'est la différence entre le pragmatisme et le "tferîne"...

    Rapporter Truc mardi 13 juin 2017 19:24
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Lahouari Addi:"Dire que le Président Bouteflika et son frère décident de tout est une légende"

Pour professeur de sociologie à Sciences Po Lyon, Lahouari Addi, l’Algérie est toujours dirigé par des appareils clandestins qui fonctionnent selon la logique hérités du Mouvement national et Ouyahia « est le haut fonctionnaire qui applique les compromis entre les différents centres de décision »

Opep : Une nouvelle réunion pour s’assurer du respect de l’accord pétrolier

  La production des membres de l’OPEP avait atteint au mois de juillet son niveau le plus élevé depuis sept mois.

Maroc: Le gouvernement El Othmani prépare la rentrée sociale en revoyant les conditions d'accès à l'IPE

Le gouvernement marocain veut simplifier l'accès à l'indemnité de perte d'emploi (IPE) pour les salariés du secteur privé, une catégorie de personnels la plus touchée par les licenciements. Le chef de gouvernement ''PJD'iste'' Sad Eddine El Othmani, qui prépare une difficile rentrée sociale, veut mettre en place un dispositif social plus juste.