Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 14 Décembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mardi 2 février 2016 17:20

La consommation électrique des foyers algériens est 10 fois supérieure à la norme, selon l’APRUE

A l'origine de cette consommation excessive, le choix porté par les ménages algériens sur des équipements "énergivores", explique le représentant de l’APRUE.

 

Les foyers algériens consomment presque dix fois plus d'électricité par rapport aux normes internationales et deux fois plus que la moyenne des pays maghrébins, a indiqué à l'APS un responsable auprès de l'Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l'utilisation de l'énergie (APRUE).

"En moyenne, un foyer algérien consomme entre 1.800 à 2.000 kilowatts-heure/an alors que la norme est de 200 à 250 kilowatts-heure/an. Il consomme aussi le double de la consommation d'un foyer d'autres pays du Maghreb", précise ce responsable en marge d'un séminaire sur l'efficacité énergétique dans le bâtiment tenue mardi à Alger.

A l'origine de cette consommation excessive est le choix porté par les ménages algériens sur des équipements "énergivores", explique-t-il. "Le marché algérien est inondé de climatiseurs et d'autres équipements électriques qui consomment beaucoup d'énergie. Les gens sont généralement séduits par des équipements bon marché qui se trouvent être des équipements qui consomment le plus d'électricité et qui coûtent donc plus cher à long terme", ajoute-t-il.

Mise en place d'un système spécifiant la catégorie des équipements

C'est ainsi que l'APRUE travaille actuellement pour la mise en place d'un système spécifiant la catégorie des équipements en fonction de leur consommation, à l'image du modèle existant à l'étranger qui classe les équipements de la catégorie "A" (moins consommatrice) jusqu'à "G" (plus consommatrice d'électricité).

Selon le représentant de l'APRUE, certains produits sont même introduits en Algérie comme étant de classe B alors qu'ils sont en réalité de classe G. En raison de cette fraude, le ministère du Commerce a été saisi par cette agence qui lui a suggéré de se doter de laboratoires spécialisés permettant d'identifier les catégories de consommation des équipements importés.

D'autant plus que l'absence d'un système de classement des équipements en fonction de leur consommation électrique pénalise les producteurs algériens potentiellement exportateurs qui ne peuvent, en conséquence, accéder aux marchés qui exigent des certificats de classement en consommation électrique.


Évaluer cet élément
(7 Votes)

Laissez un commentaire



6 Commentaires

  • Je trouve l'article très intéressant.
    Néanmoins, je viens de lire dans un article récent de "Perspective Monde" que la consommation annuelle par capita (c-a-d par personne) en Algérie est près de 1400 kWh en 2014 (qlc comme 1360 kWh).
    Si on se base sur vos chiffres et ceux de Perspective Monde, on déduira qu'une famille algérienne est (au maximum) constituée de deux membres.
    Je soupçonne que l'erreur peut se trouver d'une part dans l'année des stats (la leur concerne 2014 et la votre non-spécifiée. peut-être plus recente), d'autre part leur stats est fort probablement par foyer - quoique c'est mentionné "par personne".

    Rapporter Frawsen Gari dimanche 13 août 2017 19:12
  • Monsieur le PDG de Sonelgaz annonce dans l'édition EL WANTAN DU 14/05/2017 que l'Algérien consomme 10 fois plus que l'Européen.
    Effectivement, il y a un abus apparent mais dire que l'Algérien consomme dix fois plus que l'Européen est absurde.
    * un foyer Algérien consomme entre 1 800 à 2 000 kwh
    * Le Français 4 763 KWh
    * l'Américain 3 fois plus que l'Européen soit plus de 14 000 KWh.
    Sans commentaire.

    Rapporter FERKOUS Mohamed Salah dimanche 14 mai 2017 10:57
  • cet article me pose un problème d'incohérence dans les chiffres annoncés.
    d'abord il faut noter qu'une consommation annuel dans les pays Développés, notamment en france, est de l'ordre de 2 200KW pour un foyer de 5 personnes avec chauffage thermique (gaz, fioule...). Donc le foyer algérien et au même niveau.

    Vous dites également dans l'article que le foyer algérien consomme le double d'un foyer maghrébin. donc la consommation au maghreb est de l'ordre de 1 100KW.
    Dans tous les cas, on est loin de 250 KW annoncés dans l'article.
    Il serait donc utile de faire des petites vérification avant de faire des gros titres.
    Cordialement
    Bien à Vous.
    Mahrez

    Rapporter Mahrez vendredi 5 février 2016 18:24
  • Ils sont sérieux les gars de l'APRUE 250kwh/an ?? une lampe 100w seule dans une maison pendant 6 heures consomme autant. Sans parler de frigo ni de clim ... Un peu de sérieux les gars

    Rapporter Ex Sonelgaz jeudi 4 février 2016 06:00
  • @truc
    Et encore, même pas par trimestre; par an !
    Lol !

    Rapporter Muche jeudi 4 février 2016 05:26
  • Que-ce qu'il faut pas lire comme conneries....

    La norme "internationale" de 200 à 250 kWh, c'est où ? au Burundi ou au Botswana ? 200 kWh c'est l'équivalent de la consommation annuelle d'une lampe de 100 W allumée 5 à 6 heures par jour...

    Rapporter Truc mardi 2 février 2016 18:44
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.

La liaison en fibre optique Oran-Valence réévaluée à près de 58% à cause des retards

 Le délai d’exécution du projet a été prorogé d’une durée supplémentaire de 12 mois à travers l’avenant n°2 au contrat du marché.