Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Janvier 2017

  •   Selma Kasmi
  • mercredi 24 septembre 2014 09:09

Algérie-Deux grands projets de fabrication d'équipements industriels lancés prochainement (Sonelgaz)

Nouredine Bouterfa, PDG de Sonelgaz

L’Algérie prévoit la réalisation très prochainement de deux nouvelles usines dans le domaine des centrales électriques, a indiqué mardi à Alger le PDG de Sonelgaz, Nouredine Bouterfa.

 

Une sera destinée à la fabrication d’équipements industriels en renforcement du complexe industriel General Electric Algeria Turbine ( GEAT) de Batna et l’autre, une usine de fabrication de chaudières industrielles à Relizane, issue d’un partenariat entre l’entreprise nationale Chaudral et une entreprise étrangère, a précisé M. Bouterfa lors la cérémonie du lancement de l’initiative I.D.E.A de General Electric visant à promouvoir l’entreprenariat et la sous-traitance dans le domaine de l’électricité en Algérie.

L’entreprise étrangère qui composera cette joint-venture avec l’entreprise nationale Chaudral, n’a pas encore été désignée, a confié à Maghreb Emergent, M. Kinan Directeur du Développement industriel et d’intégration nationale à Sonelgaz, ajoutant que cette usine de fabrication de chaudières industrielles  évitera à l’Algérie de les importer dans un futur proche.

Une capacité de production de 2.000 MW

Le complexe électrique et industriel de Batna, dont la capacité de production annuelle sera de 2.000 megawatts,  sera composée de quatre usine : une pour la fabrication de turbines à gaz d’une capacité de 100 à 300 mégawatts, « l’unique en Afrique et a Moyen Orient de cette envergure », selon M Kinan.  Une deuxième usine sera dédiée à la fabrication de turbines à vapeur  de 100 à 150, une autre usine de fabrication des alternateurs électrique associés à des turbines à gaz et à vapeur , puis une quatrième usine dédiée au contrôle de commande destinée  beaucoup plus à l’industrie des particuliers. « On peut fabriquer un groupe de puissance dont la capacité peut aller de 450 à 600 mégawatts par ligne d’arbre », précise notre interlocuteur.

« Tous ces projets permettront l’intégration d’autres entreprises du secteur privé et public, chose qui permettra à nos entreprise d’intégrer la chaine d’approvisionnement mondiale de General Electric », soutient  M Bouterfa.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Au « moins disant» décide le gouvernement pour le « Big Deal » de l’électricité solaire

Le décret qui fixe les conditions d'appel d'offres national et international pour la production et la distribution de 4.000 mégawatts d'électricité d’origine solaire a été adopté ce mercredi. Appel d’offres hors gabarit.

Pétrole - Un responsable russe voit l'accord avec l'Opep durer des années

Kirill Dmitriev, un responsable russe qui, le premier, avait prédit que la Russie et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) allaient être capables de s'entendre sur une réduction de la production de pétrole, a déclaré jeudi que cette coopération pourrait durer des années.

Le consentement des Algériens à l’impôt au cœur de la fin de vie politique de la rente

La chronique hebdomadaire de El Kadi Ihsane sur El Watan s’attaque cette semaine à un thème fort de ce début de l’année 2017, la relation des Algériens à l’impôt. Moment charnière capital.