Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 25 Mars 2017

  •   Selma Kasmi
  • mercredi 24 septembre 2014 09:09

Algérie-Deux grands projets de fabrication d'équipements industriels lancés prochainement (Sonelgaz)

Nouredine Bouterfa, PDG de Sonelgaz

L’Algérie prévoit la réalisation très prochainement de deux nouvelles usines dans le domaine des centrales électriques, a indiqué mardi à Alger le PDG de Sonelgaz, Nouredine Bouterfa.

 

Une sera destinée à la fabrication d’équipements industriels en renforcement du complexe industriel General Electric Algeria Turbine ( GEAT) de Batna et l’autre, une usine de fabrication de chaudières industrielles à Relizane, issue d’un partenariat entre l’entreprise nationale Chaudral et une entreprise étrangère, a précisé M. Bouterfa lors la cérémonie du lancement de l’initiative I.D.E.A de General Electric visant à promouvoir l’entreprenariat et la sous-traitance dans le domaine de l’électricité en Algérie.

L’entreprise étrangère qui composera cette joint-venture avec l’entreprise nationale Chaudral, n’a pas encore été désignée, a confié à Maghreb Emergent, M. Kinan Directeur du Développement industriel et d’intégration nationale à Sonelgaz, ajoutant que cette usine de fabrication de chaudières industrielles  évitera à l’Algérie de les importer dans un futur proche.

Une capacité de production de 2.000 MW

Le complexe électrique et industriel de Batna, dont la capacité de production annuelle sera de 2.000 megawatts,  sera composée de quatre usine : une pour la fabrication de turbines à gaz d’une capacité de 100 à 300 mégawatts, « l’unique en Afrique et a Moyen Orient de cette envergure », selon M Kinan.  Une deuxième usine sera dédiée à la fabrication de turbines à vapeur  de 100 à 150, une autre usine de fabrication des alternateurs électrique associés à des turbines à gaz et à vapeur , puis une quatrième usine dédiée au contrôle de commande destinée  beaucoup plus à l’industrie des particuliers. « On peut fabriquer un groupe de puissance dont la capacité peut aller de 450 à 600 mégawatts par ligne d’arbre », précise notre interlocuteur.

« Tous ces projets permettront l’intégration d’autres entreprises du secteur privé et public, chose qui permettra à nos entreprise d’intégrer la chaine d’approvisionnement mondiale de General Electric », soutient  M Bouterfa.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

La Tunisie a pris "beaucoup de retard" à s'orienter vers le marché africain (Entrepreneur)

  La Tunisie prend acte à son tour de son retard sur le marché africain en raison d'un tropisme européen prononcé. C'est le constat fait par un chef d'entreprise tunisien à l'agence TAP.

L’Algérie fait de la pub dans le Washington Post pour vanter ses "atouts"

    Une publicité payante est parue le 22 mars sur le site web du Washington Post pour mettre en exergue la stabilité de l’Algérie «partenaire clé des Etats-Unis et du reste du monde" dans la lutte antiterroriste et son "potentiel de croissance". Un coup de pub à l'efficacité improbable.

Ce que cache la tentation américaine du protectionnisme et, accessoirement, celle de Sellal (analyse)

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan tente d’expliquer les ressorts de la montée du protectionnisme américain et ses chances d’avorter.