Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 20 Août 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mercredi 9 juillet 2014 20:40

Algérie-Le gouvernement renonce aux centrales hydroélectriques

La production des centrales hydroélectriques contribue très peu au bilan énergétique de l'Algérie

La décision de renoncer à produire de l'électricité à partir des barrages a été motivée  par le fait que le niveau de production des centrales hydroélectriques reste "insignifiant" contribuant très peu au bilan énergétique de l'Algérie.

 

 

Le gouvernement a décidé de fermer à terme les centrales hydroélectriques du pays et de consacrer les barrages produisant de l'électricité à l'irrigation et à l'alimentation de la population en eau potable, a appris l'APS mercredi auprès d'une source au ministère de l'Energie.

"Les besoins en eau de la population sont tellement grands que le gouvernement a décidé de ne plus recourir aux barrages pour produire de l'électricité", a souligné la même source.

Le gouvernement compte mobiliser toutes les ressources en eau superficielles du pays pour assurer une meilleure alimentation en eau potable de la population. A cet effet, il compte porter le nombre de barrages de 70 à 100.

La décision de renoncer à produire de l'électricité à partir des barrages a été motivée, selon la même source, par le fait que le niveau de production des centrales hydroélectriques reste "insignifiant" contribuant très peu au bilan énergétique de l'Algérie.

La production hydroélectrique insignifiante

La production de la filière hydraulique ne représente que 389,4 GWh des 28.950  GWh produits par SPE, la filiale de production d'électricité de Sonelgaz. L'essentiel de la production électrique, soit 18.723 GWh est assurée par le gaz, selon Sonelgaz.

Actuellement, seuls deux barrages produisent de l'électricité en Algérie. Il s'agit du Barrage d'Ighil Emda à Kherrata (Béjaïa) et du Barrage Erraguen à Jijel.

Le ministère des Ressources en eau a engagé les procédures nécessaires pour récupérer ces deux barrages afin de les consacrer à l'alimentation en eau et a l'irrigation agricole, ajoute-t-on de même source.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Les familles tunisiennes s'endettent de plus en plus : la dette des ménages a plus que doublé depuis 2010

Les tunisiens s’endettent surtout pour l’acquisition ou l’aménagement de logements, soit 80% des crédits alloués aux ménages.

Algérie- Youcef Yousfi veut "intégrer" l’automobile dans le programme des "industries nationales"

  Selon le ministre, la priorité sera accordée aux projets industriels dans la valorisation du phosphate, les engrais, la sidérurgie.  

Bouteflika procède à un important mouvement des cadres de l'administration territoriale

  Ce mouvement "vient suite à la promotion de certains cadres dans d'autres fonctions supérieures au niveau de l'administration territoriale.