Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

  •   Algérie Presse Service
  • dimanche 16 juillet 2017 17:05

Algérie : Arezki Hocini installé au poste de président du Comité de directoire d'ALNAFT

Mustapha Guitouni, ministre de l'Energie / Arezki Hocini président d'ALNAFT (APS)

Arezki Hocini occupait le poste de président par intérim d'ALNAFT depuis le 23 mars 2017 en remplacement de Sid Ali Betata.

 

Le ministre de l'Energie, Mustapha Guitouni, a procédé dimanche à l'installation d'Arezki Hocini au poste de président du Comité de directoire de l'Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT).

Pour rappel, avant cette nomination, M. Hocini occupait le poste de président par intérim d'ALNAFT depuis le 23 mars 2017 en remplacement de Sid Ali Betata. Lors de la cérémonie d'installation, M. Hocini s'est dit "très conscient du rôle important" de l'agence ALNAFT pour le développement du secteur de l'énergie.

A ce propos, il a soutenu que cette agence, en collaboration avec Sonatrach, s'attèlerait à améliorer le processus de valorisation du domaine minier et de mettre en œuvre toutes les dispositions nécessaires afin d'attirer davantage d'investissements.

Selon lui, la conjoncture économique actuelle nécessite l'impulsion d'une "nouvelle dynamique" dans la mise en oeuvre de la politique énergétique dans l'amont pétrolier, en ajoutant que dans l'objectif de valoriser le domaine et d'attirer plus d'investissements, ALNAFT "conduira des études, dont deux sont en cours, pour mieux connaître les potentialités des régions du nord et des bassins du sud".

Améliorer le processus de valorisation du domaine minier

Pour sa part, le ministre de l'Energie a appelé les cadres d'ALNAFT à améliorer substantiellement les processus de valorisation du domaine minier national et de mette en œuvre les dispositions nécessaires à même de promouvoir et d'attirer davantage les investissements dans la recherche, la production et l'exploitation des hydrocarbures en Algérie.

Né en août 1958, M. Hocini est titulaire d'un master en physique de l'USTHB (promotion 1982) et d'un diplôme d'ingénieur en géophysique de l'Institut algérien de pétrole (IAP) de Boumerdes (promotion 1985).

Il avait exercé auparavant comme directeur de la banque de données de l'exploration à Sonatrach, puis, successivement, directeur de la division de la banque de données d'ALNAFT, membre de son Comité de direction, son président intérimaire depuis mars dernier avant d'être nommé président de cette agence. Créée en 2005, ALNAFT a pour rôle de promouvoir les investissements dans la recherche et l'exploitation des hydrocarbures et de délivrer les autorisations de prospection. 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia ont été tous acquittés

  Le FFS avait  interpelé  par le biais  d’une question orale le ministre de la justice garde des sceaux, Tayeb Louh, le 09 janvier  passé, sur  la présentation  de ces cadres et militants du FFS à Ghardaia devant le tribunal criminel.

Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)

Initialement prévue pour juillet dernier, cette réforme, qui vise à élargir la fluctuation du dirham marocain, avait été retardée par le gouvernement pour "des études supplémentaires".  

Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations

Le FLN, le RND et même le FCE sont d’accord pour respecter la décision du président subordonnant à son accord les privatisations.