Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 20 Février 2018

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Une caravane "verte" pour sensibiliser quant à l’importance de l’assurance des récoltes a été lancée lundi par la Caisse régionale de mutualité agricole (CRMA) à partir de la commune de Merahna de Souk Ahras.
L’objectif de la caravane qui sillonnera jusqu’à fin avril les 26 communes de cette wilaya est de faire connaître aux agriculteurs les divers produits d’assurance et de recenser les éleveurs bovins et aviculteurs, a indiqué le directeur de la CRMA, Mohamed Yazid Selmaoui.
Menée en application des orientations de la direction générale de la caisse, cette initiative intervient suite aux pertes essuyées par les arboriculteurs et apiculteurs durant l’été pour sensibiliser les agriculteurs aux avantages de l’assurance de leur capital contre notamment la grêle, les gelées et les incendies, selon la même source.
Des experts vétérinaires et en agronomie, des cadres de la CRMA ainsi que de la direction des services agricoles et de la chambre de l’agriculture encadrent la caravane. La wilaya de Souk Ahras compte 3.800 agriculteurs qui exploitent 95.000 hectares dont 416 exploitant 16.000 hectares sont assurés, selon la même source qui relève que sur 550 apiculteurs en activité dans la wilaya, seuls deux ont contracté des assurances. Au titre de l’année 2017, 58 éleveurs bovins ont été indemnisés pour 5,44 millions DA, selon la même cadre qui a souligné que l’indemnisation n’a pas concerné les céréaliculteurs car la wilaya a été déclarée zone frappée par la sécheresse l’année passée. La caravane ‘‘verte’’ achèvera sa tournée à travers les 26 communes de la wilaya à Ouled Driss, Ain Zana et Souk Arhas, est-il noté.

APS

L'association Al Jil (La génération) a annoncé, mardi, le lancement d'un projet baptisé "Build up Tunisia" (Construire la Tunisie) visant à encadrer et former 30 jeunes entrepreneurs tunisiens. Il sera question d'accompagner ces jeunes dans leurs projets dans divers domaines, comme l’agriculture, le tourisme, l’industrie et l’économie numérique.
“Financé par l’Initiative de Partenariat des Etats-Unis au Moyen-Orient (MEPI) à hauteur de 400.000 dinars, ce projet a pour principal objectif d’aider les jeunes entrepreneurs à réaliser leurs projets”, a expliqué Rassem Fakfakh, président de l’association.
Ce projet, a-t-il dit, ciblera les régions du Kef, de Sidi Bouzid, de Sfax et de Nabeul, précisant que ce projet est le résultat du diagnostic mené par l’association en 2013.
Ce diagnostic a démontré que les obstacles socioéconomiques et l’absence de sources de financement sont les principales causes de la désaffection des jeunes tunisiens pour la vie publique et politique.
Il a fait savoir que depuis octobre 2017, l’association a reçu 200 demandes de participation, soulignant que 60 jeunes ont été sélectionnés lors de la première phase de ce projet pour bénéficier de formations sur le lancement de projets.
A l’issue de ces formations, 30 entrepreneurs seront sélectionnés pour lancer leurs projets, précisant que l’association prendra en charge les dépenses de la formation, des sessions de formation et de l’inscription dans le registre du commerce.
Fakfakh a, par ailleurs, indiqué que ces financements varieront entre 5 mille et 1 million de dinars, soulignant que ces projets peuvent générer jusqu’à 15 postes d’emploi.
En 2017, le taux de chômage s’élève à 15,5% en Tunisie, selon l’Institut national de la statistique (INS).

Xinhua

La Banque européenne pour la reconstruction et de développement (BERD) compte ouvrir de nouvelles lignes de crédit en faveur des petites et moyennes entreprises marocaines (PME), a annoncé, mardi à Rabat, son président Suma Chakrabarti.
La BERD envisage de soutenir les domaines prioritaires du gouvernement marocain notamment la promotion de l’emploi et des PME, a affirmé M. Chakrabarti dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre de l’Économie et des finances, Mohamed Boussaid.

MAP

Un tribunal égyptien a placé mardi l'ancien candidat à la présidentielle égyptienne Abdel Moneim Aboul Fotouh, arrêté la semaine dernière pour ses liens supposés avec les Frères musulmans, sur la liste des terroristes du pays, a rapporté l'agence officielle Mena.
Les noms d'une quinzaine d'autres individus accusés par le parquet d'avoir rejoint une organisation illégale dont "le but est de nuire aux intérêts de l'Etat" figurent également sur la liste.
Les personnes visées sont soumises à un gel de leurs actifs et privées de leur liberté de voyager. Elles ont 60 jours pour faire appel de la décision.
L'avocat d'Abdel Moneim Aboul Fotouh a dit à Reuters qu'il n'avait pas encore été averti de cette décision mais qu'il pourrait facilement faire appel.
"Il est évident qu'il y a une sorte d'obstination à mettre en cause les personnalités politiques pour toutes les intimider, même pour celles qui ne font que donner leur avis", a déclaré Abdelrahman Haridy.
Abdel Moneim Aboul Fotouh, 67 ans, a été interpellé, ainsi que plusieurs cadres de son parti "Pour une Egypte forte", au lendemain de son retour de Londres où il avait critiqué vertement le président Abdel Fattah al Sissi.
Tous les principaux concurrents du président Sissi, qui brigue un second mandat, se sont retirés de la campagne électorale en condamnant des agissements visant à assurer au président sortant une victoire facile. Les autorités assurent que le scrutin sera équitable.

Reuters

Le monument d’Ain El Fouara du centre-ville de Sétif, objet en décembre dernier d’un acte de vandalisme, sera dévoilé au public "dans trois semaines’’, a annoncé lundi l’expert en restauration des monuments archéologiques, Abdelkader Bensalah.
L’opération de restauration, menée depuis deux mois avec des périodes d’arrêt dues aux intempéries, affiche un taux d’avancement de 60 % et sera terminée "dans trois semaines s’il n’y a pas de nouveaux arrêts pour intempéries’’, a affirmé à l’APS, M. Bensalah.
Selon l’expert, "le monument a subi des travaux de restauration intégrale dépassant les parties détruites lors de l’acte de vandalisme sans ajouter ni éliminer quoi que ce soit mais en enlevant les éléments étrangers rajoutés lors des précédentes restaurations de 1997 et 2006 pour préserver l’authenticité du monument’’.
De son côté, le responsable des sites archéologiques de Sétif, Mohamed-Lamine Zerarga, a souligné que le monument avait fait l’objet après l’acte de vandalisme d’un scannage tridimensionnel réalisé par le laboratoire méditerranéen de l’Institut d’architecture de l’université Abbas Ferhat Sétif-1 et a été photographié par l’Office national de gestion et exploitation des biens culturels (OGEBC) après sa détérioration.
Le monument a fait également l’objet de consolidation et sera, après sa restauration, sécurisé conformément aux normes en vigueur pour éviter de futurs actes de vandalisme, a indiqué le responsable.
Ce monument emblématique de la ville de Sétif a fait l’objet en décembre dernier d’un acte de vandalisme commis par un "déséquilibré mental’’, ce qui a entrainé la détérioration de certaines parties de ce vestige.

APS

Le ministère de l’industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ), la Banque Tunisienne de Solidarité (BTS) et la Banque de financement des petites et moyennes entreprises (BFPME) ont signé, mardi 20 février 2018, quatre conventions de coopération en matière d’appui à la création et d’accompagnement des PME.
Intervenant lors de la cérémonie de la signature des accords, le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, a fait savoir que la première convention s’inscrit dans le cadre de la 2ème phase du programme “ISECO” (Initiative pour la stabilisation économique et l’emploi des jeunes) financé grâce un don de 4 millions d’euros (environ 12 millions de dinars).
La première phase du programme (2015/2017) a permis de garantir un appui technique et financier au profit de 308 entrepreneurs dans 14 gouvernorats de l’intérieur, la création de 828 postes d’emploi et l’entrée en production de plus de 90 entreprises.
S’agissant de cette 2ème phase qui se poursuivra jusqu’à 2021, le ministre a souligné qu’elle favorisera l’appui technique à près de 500 jeunes entrepreneurs, outre l’accompagnement des PME durant la phase post-création et l’entrée en production de 150 nouvelles entreprises avant la fin 2021.
L’objectif final du programme ISECO est de garantir un appui à 800 jeunes entrepreneurs, favoriser l’entrée en production de plus de 240 entreprises et créer 2300 emplois à l’horizon 2021, a explique le ministre de l’Industrie.
Pour sa part, l’ambassadeur d’Allemagne en Tunisie, Andreas Reinicke, a mis l’accent sur la réussite de la première phase du programme ISECO, notamment dans les régions. L’importance de ces conventions, a-t-il avancé, réside dans l’accompagnement des jeunes non seulement au niveau financement.
Les accords conclus favoriseront une gestion plus rapide des dossiers présentés aux banques concernées, appelées (banques) à donner une réponse soit positive ou négative aux jeunes porteurs d’idées qui ont déjà développé leurs business plans et l’ont soumis aux banques pour bénéficier des financements. Le délai de réponse ne doit pas dépasser un mois, a-t-il encore précisé.
Une fois le financement accordé, les jeunes bénéficieront également de l’accompagnement, a souligné le diplomate, rappelant que les trois premières années de la vie d’une jeune entreprise sont très importantes pour sa survie et sa pérennité.
Au cours de la même cérémonie, les 4 parties ont signé une convention en vertu de laquelle sera achevée la deuxième phase du programme de coopération “Innovation, Développement économique régional et Emploi” (IDEE) qui s’étale sur la période 2018/2021 avec un budget total de 11,9 millions d’euros.
Ce programme a permis dans sa première phase, de présenter l’appui technique à 49 entreprises en matière de gestion des ressources humaines, 40 entreprises opérant dans le domaine de commercialisation et 31 entreprises spécialisées dans le secteur du transfert technologique.
Il s’agit en outre de la réalisation d’une opération de diagnostic de quatre secteurs industriels (industries électroniques et électriques, textile et habillement, industries agroalimentaires et industries pharmaceutiques), outre l’élaboration des études de diagnostic de 10 chaines de valeur.

Xinhua

Trois hommes soupçonnés d'être liés aux auteurs de l'attentat de Barcelone en 2017 ont été interpellés et placés en garde à vue mardi matin en France, a rapporté la chaîne de télévision BFMTV.
Selon les informations de BFMTV, les hommes arrêtés par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dans le Tarn et le Gard, de la région Occitanie (sud) sont soupçonnés d'avoir été en lien avec les auteurs des attentats de Barcelone et Cambrils, qui ont fait 16 morts.
Ils ont été arrêtés dans le cadre de l'information judiciaire ouverte le 31 janvier pour les chefs de "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle", précise BFMTV, ajoutant que les enquêteurs cherchent à savoir si les trois suspects étaient au courant qu'une attaque se préparait.
La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste" au lendemain des attentats de Barcelon et Cambrils les 17 et 18 août 2017.

Xinhua

Une délégation d’investisseurs canariens comprenant des hommes d’affaires et des présidents des fédérations de ports aux Îles Canaries est arrivée, mardi matin à Nouadhibou.
La délégation a été accueillie par le secrétaire général de l’Autorité de la Zone Franche de Nouadhibou, M. Jeilany Ould Cheikh, entourés des directeurs centraux et des cadres de la ZFN.
Une première réunion au niveau du siège de la ZFN a permis de faire un exposé détaillé sur les opportunités d’investissement offertes par la Zone Franche de Nouadhibou et sur les projets d’investissement promoteurs dans les divers domaines.
La délégation canarienne a visité par la suite la société SUNRISE qui constitue un partenariat d’investisseurs privés mauritaniens et chinois agréée par la ZFN, a pris connaissance des opportunités d’investissement dans la pêche et a suivi un exposé sur les réalisations des partenariats entre mauritaniens et étrangers dans ce domaine permettant de créer notamment plus de 1500 opportunités d’emplois indirects.
A l’occasion de la visite de la délégation espagnole, la ZFN a organisé un salon qui a permis aux hommes d’affaires mauritaniens et aux investisseurs canariens de discuter et de passer en revue les différents domaines d’investissement (Pêche, tourisme, commerce, logistique, etc.).
La délégation s’est rendue également dans la zone touristique des cabanons.
En marge de cette visite, M. José Juan Ramos Pères, président de la Fédération des ports des Îles Canaries (Fedeport), a exprimé sa satisfaction pour les opportunités de projets et d’investissements offertes par la Zone Franche de Nouadhibou, indiquant que l’exécution d’un projet de partenariat entre les secteurs privés et publics mauritaniens et canariens va permettre des opportunités prometteuses pour l’investissement.
Il a dans ce cadre remercié les responsables de la Zone Franche de Nouadhibou pour l’accueil chaleureux, l’hospitalité et les facilités qui ont permis à la délégation de visiter des infrastructures vitales et importantes.
De son côté, le secrétaire général de la ZFN, M. Cheikh Ould Jeilany, a souligné que la visite de la délégation canarienne entre dans le cadre des efforts entrepris par la Zone Franche de Nouadhibou visant à sensibiliser les investisseurs sur les opportunités offertes, se félicitant de l’intérêt des partenaires espagnols pour ces opportunités.

AMI

Les travaux du séminaire sur "la ville algérienne face aux enjeux et défis du développement durable" ont débuté mardi à Alger en présence notamment des ministres, respectivement, de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville Abdelwahid Temmar, et de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire Noureddine Bedoui, ainsi que de nombreux experts nationaux et étrangers.
Cette rencontre d’une journée se veut être une occasion de mener une réflexion entre les décideurs, les chercheurs et les professionnels concernés par le développement durable de la ville, son avenir et les voies de son développement, selon les explications des organisateurs.
Coïncidant avec la célébration de la Journée nationale de la ville, ce séminaire se veut une participation active au traitement de la problématique de la ville, de son développement et de sa durabilité, à l’échelle locale et nationale.
Dans son discours d’ouverture, M. Temmar a indiqué que ce séminaire visait notamment à identifier les voies et moyens de construire des villes écologiques compatibles au développement durable.
En effet, a-t-il fait valoir, le défi actuel consiste à répondre à la fois aux besoins croissants en matière de logement et à respecter l’aspect civilisationnel et environnemental.
Pour sa part, M. Bedoui a relevé l’importance accordée par l’Etat au développement durable et à la réalisation de tissu urbain reflétant l’envergure de la civilisation algérienne dans toutes ses dimensions.
Ce séminaire est organisé en une session plénière et en quatre (4) ateliers sous les thématiques: "Politique de la ville: le cadre juridique face aux nouveaux enjeux et défis", "Gestion intégrée de la ville: vers une bonne gouvernance urbaine", "Ville intelligente, écologique et résiliente: concepts et faisabilité" et "Economie urbaine: management et mécanismes de financement pour le développement durable des villes".

APS

Trois individus ont été interpellés par les unités de la garde nationale de Tebourba pour des liens présumés avec des éléments terroristes à l’étranger, annonce, mardi, le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.
Agé entre 19 et 21 ans, les individus en question tiennent des réunions sécrètes dans la région, publient des posts et des séquences vidéo sur le réseau social ” Facebook ” qui font l’apologie de l’Organisation de l’Etat islamique ” Daech ” et incitent au terrorisme, précise le département dans le même communiqué.
Le ministère public a ordonné de placer les suspects en garde à vue et d’engager une instruction judiciaire à leur encontre pour suspicion d’affiliation à une organisation terroriste, apprend-on de même source.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : "La grève du secteur de l’éducation a atteint un taux de suivi de 80%" (Cnapeste)

Le conseiller au ministère de l'Education nationale a déclaré que le calendrier scolaire annoncé au début de l'année sera respecté en dépit du mouvement de grève enclenché notamment dans les wilayas de Blida et Béjaïa.

Algérie: Les médecins résidents organisent trois marches régionales ce mercredi

Les résidents accusent la tutelle d'être à l'origine de suspension de toutes formes de dialogue.

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar (Audio)

Le professeur Hamid Temmar a été ministre des participations et de la coordination des réformes, ministre du Commerce,  ministre de l’Industrie et conseiller du président de la République pour les affaires économiques.