Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

  •   TAP
  • mardi 14 novembre 2017 14:41

Tunisie : « Une taxe de 3 dinars sur chaque nuitée d’hôtel, mauvaise pour les affaires » (FTH)

La FTH suggère la révision du système d’incitation fiscale pour faire bénéficier les institutions d’hébergement touristique.

 

L’institution d’une taxe de 3 dinars sur chaque nuitée passée dans un hôtel, au profit du budget de l’Etat, inscrite dans le cadre du projet de loi de finances 2018 (PLF), renforcera davantage la crise financière que vivent le secteur touristique et les unités hôtelières, estime la Fédération tunisienne de l’hôtellerie (FTH).

Intervenant lors d’une séance d’audition tenue, lundi 13 novembre, par la Commission des finances, de la planification et du développement de l’assemblée des représentants du peuple (ARP), le président de la FTH, Khaled Fakhfakh, a indiqué que les unités touristiques vont supporter cette taxe, car les contrats signés avec les agences de voyages s’étalent sur une ou deux ans et leurs montants sont fixés d’avance.

Pour le responsable, l’article 50 du PLF ne renforce pas la justice fiscale car il ne prend pas en considération les spécificités de chaque institution, notamment son classement, son emplacement géographique et l’importance des travaux tout au long de l’année.

La FTH appelle à supprimer la taxe sur la consommation de boissons alcoolisées et propose d’augmenter les droits annuels des licences d’alcool. Elle suggère la révision du système d’incitation fiscale pour faire bénéficier les institutions d’hébergement touristique.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • c est pour sucer les alge-riens

    Rapporter hagani mardi 14 novembre 2017 16:42
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Ouverture d’une unité d’assemblage de Smartphones LG

Bomare Company et le groupe LG ont déjà lancé une unité de production de téléviseurs.

Maroc : Ralentissement de la croissance prévue en 2018 à moins de 4% (FMI)

La loi de Finances 2017, élaborée par le gouvernement sortant d’Abdeil-Ilah Benkirane table sur une croissance de 4,6% pour 2017.

« 300.000 transactions se font en crypto-monnaie chaque jour en Algérie » (CARE)

  L’on estime à 60 000  le nombre d’Algériens utilisant aujourd’hui la crypto-monnaie.