Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 20 Février 2018

  •   Tunis Afrique Presse
  • lundi 28 août 2017 12:06

Hausse des transferts de fonds des Tunisiens à l'étranger entre 2006 et 2016

Image (DR)

Entre 2006 et 2016, le volume des transferts des fonds des Tunisiens résidant à l’étranger et leurs contributions en nature et en espèces est passé de 2,01 milliard de dinars à près de 4 milliard de dinars (dont plus de 70% de transferts monétaires), soit l’équivalent de 5% du PIB.

Ces transferts contribuent à hauteur de 20% de l’épargne nationale, selon des chiffres présentés lors d’une rencontre interrégionale organisée dans la ville de Tabarka (Jendouba) sur la contribution des Tunisiens établis à l’étranger au développement et à l’impulsion de l’économie nationale.

Les transferts effectués par les Tunisiens à l’étranger ont joué un rôle important dans la régulation de la balance des paiements, en résorbant environ 37% du déficit de la balance commerciale, indiquent les participants à la rencontre.

 Selon l’Institut national de la statistique, le pourcentage des Tunisiens à l’étranger a été estimé à 11,3% de l’ensemble de la population en 2014.

 Au cours des dernières années, la communauté tunisienne à l’étranger a connu des changements qualitatifs et quantitatifs. Les Tunisiens optent de plus en plus pour les pays du Golfe, suivis du Canada et des États-Unis d’Amérique, alors qu’auparavant leur première destination était l’Europe.

A noter aussi que la composition démographique des Tunisiens résidant à l’étranger a changé. Elle compte de plus en plus de jeunes diplômés des universités, de chercheurs et d’hommes d’affaires.

La fuite des compétences

Le nombre des compétences scientifiques qui ont quitté le pays ou ce qui s’apparente à la “fuite des cerveaux” s’élève à 94.000, soit 9,4% de la population, selon les statistiques de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

 Toutefois, on indique que l’investissement dans le développement demeure très faible par rapport au volume important des transferts et ne dépasse pas les 3%.

 Les transferts des Tunisiens à l’étranger sont plutôt réservés à la consommation ou aux petits projets informels, bien loin des secteurs productifs et générateurs de postes d’emploi, révèlent les mêmes études.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : "La grève du secteur de l’éducation a atteint un taux de suivi de 80%" (Cnapeste)

Le conseiller au ministère de l'Education nationale a déclaré que le calendrier scolaire annoncé au début de l'année sera respecté en dépit du mouvement de grève enclenché notamment dans les wilayas de Blida et Béjaïa.

Algérie: Les médecins résidents organisent trois marches régionales ce mercredi

Les résidents accusent la tutelle d'être à l'origine de suspension de toutes formes de dialogue.

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar (Audio)

Le professeur Hamid Temmar a été ministre des participations et de la coordination des réformes, ministre du Commerce,  ministre de l’Industrie et conseiller du président de la République pour les affaires économiques.