Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 12 Décembre 2017

  •   Tunis Afrique Presse
  • lundi 28 août 2017 12:06

Hausse des transferts de fonds des Tunisiens à l'étranger entre 2006 et 2016

Image (DR)

Entre 2006 et 2016, le volume des transferts des fonds des Tunisiens résidant à l’étranger et leurs contributions en nature et en espèces est passé de 2,01 milliard de dinars à près de 4 milliard de dinars (dont plus de 70% de transferts monétaires), soit l’équivalent de 5% du PIB.

Ces transferts contribuent à hauteur de 20% de l’épargne nationale, selon des chiffres présentés lors d’une rencontre interrégionale organisée dans la ville de Tabarka (Jendouba) sur la contribution des Tunisiens établis à l’étranger au développement et à l’impulsion de l’économie nationale.

Les transferts effectués par les Tunisiens à l’étranger ont joué un rôle important dans la régulation de la balance des paiements, en résorbant environ 37% du déficit de la balance commerciale, indiquent les participants à la rencontre.

 Selon l’Institut national de la statistique, le pourcentage des Tunisiens à l’étranger a été estimé à 11,3% de l’ensemble de la population en 2014.

 Au cours des dernières années, la communauté tunisienne à l’étranger a connu des changements qualitatifs et quantitatifs. Les Tunisiens optent de plus en plus pour les pays du Golfe, suivis du Canada et des États-Unis d’Amérique, alors qu’auparavant leur première destination était l’Europe.

A noter aussi que la composition démographique des Tunisiens résidant à l’étranger a changé. Elle compte de plus en plus de jeunes diplômés des universités, de chercheurs et d’hommes d’affaires.

La fuite des compétences

Le nombre des compétences scientifiques qui ont quitté le pays ou ce qui s’apparente à la “fuite des cerveaux” s’élève à 94.000, soit 9,4% de la population, selon les statistiques de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

 Toutefois, on indique que l’investissement dans le développement demeure très faible par rapport au volume important des transferts et ne dépasse pas les 3%.

 Les transferts des Tunisiens à l’étranger sont plutôt réservés à la consommation ou aux petits projets informels, bien loin des secteurs productifs et générateurs de postes d’emploi, révèlent les mêmes études.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Le FCE regroupe les professionnels du bâtiment, le 18 décembre

La finalité de l'évènement est de privilégier les produits algériens et de les substituer aux produits importés tout en mettant en avant le savoir-faire algérien, ajoute le FCE. 

"La hausse des prix aucunement liée à l'opération de tirage de billets de banque" (Raouia)

  Le ministre a précisé que la chute des cours du pétrole a impacté l'économie nationale mettant notre économie face à plusieurs défis.

Algérie: Plus de 14.000 demandes d’accès au foncier industriel rejetées depuis 2016

L’ANIREF indique que la structure des transactions est désormais dominée par la concession du foncier public qui totalise 85% des transactions totales observées sur l’exercice 2016.