Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 27 Juin 2017

Tunisie-Impôts : Une direction des grandes entreprises peut recouvrer des arriérés représentant 6% du PIB (FMI)

La mise en place d’une nouvelle direction des grandes entreprises qui s’emploiera à recouvrer des arriérés d’impôts et de droits de douane d’un montant qui représente 6% du PIB permettra de parvenir à une plus grande équité fiscale, selon le Fonds monétaire international (FMI).

 


Dans une vidéo produite à l’occasion du décaissement, le 12 juin 2017, de la deuxième tranche du prêt accordé par le FMI à la Tunisie d’un montant de 314,4 millions de dollars (787 millions de dinars), le Fonds a mis en exergue les réformes fiscales engagées par les autorités tunisiennes.


Et de rappeler, à ce propos, dans un article composé de questions réponses sur la Tunisie, publié sur son site Internet, l’élargissement de l’assiette fiscale pour inclure les services des professions libérales et l’intention du gouvernement de supprimer progressivement un impôt temporaire sur les bénéfices des entreprises, des réformes qui, selon l’institution de Bretton Woods “auront pour effet de doper l’investissement et, partant, de créer des emplois et de relever les niveaux de vie à long terme”.


Toutefois, a ajouté le Fonds, de telles réalisations nécessite en outre la réduction de la masse salariale de la Tunisie qui pourrait se hisser à 15% du PIB en 2018. “Elle représente environ 50 % de la totalité des dépenses publiques, réduisant l’espace budgétaire pour l’investissement public et les transferts sociaux alors qu’il est vital d’allouer davantage de ressources à ces domaines prioritaires de manière à pouvoir avancer durablement dans l’amélioration des niveaux de vie de tous les Tunisiens, la création d’emplois pour les jeunes et la protection des populations les plus vulnérables”.


A ce titre et afin d’accomplir une croissance plus inclusive, le dernier rapport des services du FMI contient un chapitre qui analyse la protection sociale, les retraites et les services de santé, et en particulier les options qui permettront de rendre les politiques sociales plus justes et plus efficaces, par exemple en utilisant un identifiant social unique afin de mieux cibler l’aide en faveur des ménages vulnérables, précise l’Institution financière.


A rappeler qu’en mai 2016, le Conseil d’administration du FMI a approuvé un prêt d’un montant total de 2,9 milliards de dollars qui sera débloqué par tranches sur une période de 4 ans. Le taux d’intérêt applicable aux concours financiers du FMI à la Tunisie est actuellement de l’ordre de 2% sur une base annuelle moyenne.

TAP


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP résiste aux coupures d’Internet et attend un Macron algérien

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Vidéos

Maghreb Mobile Expo, un salon algérien dédié aux Smartphones- Saïd Benmesbah

A ne pas manquer

Prev Next

Le Nobel d'économie Jean Tirole à Alger parmi de prestigieux conférenciers de la Société d’économétrie

La Banque d’Algérie a apporté son concours logistique à cet événement académique, le premier de ce niveau mondial en Algérie pour la théorie économique quantitative qui se tiendra le week-end prochain.

Belkacem Boukherouf, économiste : "Avec plus de 800 milliards de dollars dépensés, on aurait pu construire un Portugal"

  L’économiste Belkacem Boukherouf souligne dans un entretien à Maghreb Emergent l’ampleur de la défaillance de la gouvernance algérienne qui dépense – beaucoup – sans gérer. Le fait que ce soit le gouvernement qui parle de diversification de l’économie au lieu des entreprises est révélateur d’une grave distorsion. C’est le gouvernement qui empêche les "entreprises de se diversifier et de renforcer...

L'indien Dodsal signe un contrat de 1,1 milliard de dollars pour la réalisation d'une centrale à Hassi-Messaoud

  Le groupe indien Dodsal basé à Dubaï a signé avec Sonatrach un contrat de 1,1 milliard de dollars portant sur la réalisation d'une centrale à Hassi Messaoud. L'information révélée par les médias du Golfe a été confirmée par Sonatrach, selon le journal El Moudjahid.