Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Mars 2017

  •   Maghreb Emergent avec TAP
  • mercredi 16 novembre 2016 15:05

"Tunisia 2020":La Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de la part des pays du G7 et de l’UE (ministres)

La Tunisie aspire à la mise en place d’une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissement et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).

 

Les préparatifs de la Conférence internationale sur l’investissement « Tunisia 2020 » (prévue les 29 et 30 novembre 2016) ont été au centre de la rencontre tenue par les ministres des Affaires étrangères et du Développement, Khemaïs Jhinaoui et Fadhel Abdelkefi avec les ambassadeurs des pays du G7 (Allemagne, Canada, France, Etats-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni) et de l’Union européenne(UE), a fait savoir mercredi, le département des Affaires étrangères.

Les responsables tunisiens ont, à cette occasion, indiqué que la Tunisie aspire à un soutien exceptionnel de ces pays qui dépassera le cadre d’appui traditionnel, de manière à lui permettre de mettre en place une stratégie globale portant sur l’impulsion de l’investissement et des programmes de partenariat ainsi que le financement des mégaprojets programmés dans le cadre du plan quinquennal du développement (2016/2020).

De leur côté, les ambassadeurs présents à cette rencontre ont exprimé l’engagement de leurs pays à participer à cette conférence en dépêchant des délégations de haut niveau comprenant des responsables politiques et économiques et représentant les secteurs public et privé.

Ils ont également affirmé que le développement économique de la Tunisie présente le meilleur garant de la réussite de la démocratie naissante. Il a été convenu lors de cette réunion d’assurer le suivi des accords et des partenariats qui seront conclus entre les représentants des secteurs public et privé lors de la conférence.

Pour rappel,  le plan quinquennal de développement 2016-2020 nécessite des investissements de l’ordre de 60 milliards de dollars, qui seront répartis entre 60% pour les projets privés et 40% pour les projets publics.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- Les premières voitures ‘’Seat’’ sortiront de l’usine de Relizane au 2eme semestre de 2017

L'usine d'assemblage de voitures des marques du groupe Volkswagen, implantée à Relizane, sera supervisée par les responsables du constructeur espagnol Seat.

[Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!

 Bien qu’ils soient très décriés, les sondages en période de campagne électorale offrent toujours des enseignements précieux. Concernant la présidentielle française, l’un d’eux revient sur les attentes des électeurs en matière d’économie (*). Et il s’avère que la majorité d’entre eux considère justement que les enjeux économiques sont leur principale priorité.

Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale

Cafés, pâtes alimentaires, margarine, eau d'oranger, miel, sucre vanillé, tabacs, détergents, produits cosmétiques, shampoings et parfums sont parmi les produits fabriqués localement victimes de contrefaçon locale, ont relevé des représentants de la DGSN lors de la seconde journée du séminaire sur la contrefaçon.