Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 12 Décembre 2017

  •   Maghreb Emergent avec MAP
  • dimanche 20 août 2017 16:31

Maroc : le déficit de la balance commercial s'aggrave de 6,9% à fin juillet

L’aggravation du déficit  est imputable à l'augmentation des importations (+16,5 MMDH), plus importante que celle des exportations (+9,3 MMDH), explique l'Office des changes.

 

Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 6,9% durant les sept premiers mois de 2017, s'élevant à plus de 111 milliards de dirhams (MMDH) contre 103,8 MMDH un an auparavant, selon l'Office des changes.

Cette aggravation est imputable à l'augmentation des importations (+16,5 MMDH), plus importante que celle des exportations (+9,3 MMDH), explique l'Office des changes dans une note sur les indicateurs préliminaires du mois de juillet 2017, précisant que le taux de couverture des importations par les exportations a stagné à 55,9%.

L'accroissement des importations à 251,8 MMDH est essentiellement attribuable à la hausse des produits énergétiques (+33,4%), de produits bruts (+11,6%), de produits finis de consommation (+4,4%), de produits bruts (+2,8%), de biens d'équipement (+1,8%) et des produits alimentaires (+1,3%), relève l'Office des changes.

Concernant les exportations, elles sont passées de 131,4 MMDH à fin juillet 2016 à 140,8 MMDH, souligne la même source, faisant savoir que cette évolution trouve son origine dans la hausse des ventes de la quasi-totalité des secteurs, principalement celles de l'Industrie pharmaceutique (+10,4%), de l'Aéronautique (+10,3%), de l’Agriculture et agroalimentaire (+10,1%), des phosphates et dérivés (+7,9%), de l'Électronique (+6,4%), du Textile et Cuir (+3%) et de l’Automobile (+2%).

Hausse du flux des IDE

S’agissant des flux des  Investissements directs étrangers (IDE), ils se sont chiffrés à 16,4 milliards de dirhams (MMDH) durant les sept premiers mois de 2017, contre 12,3 MMDH un an auparavant, soit une hausse de 33,8%, selon l'Office des changes.

Quant aux recettes des Marocains résidant à l'étranger (MRE), elles ont été quasi-stables, passant de 35,1 MMDH à 35,2 MMDH au titre des sept premiers mois de 2017, ajoute la même source.

Concernant la balance Voyages, elle fait ressortir un excédent de 24,5 MMDH à fin juillet 2017 contre 25 MMDH durant la même période en 2016, soit un recul de 2,3%. Cette évolution s'explique par la hausse des dépenses de 20,1% à 9,5 MMDH, plus importante que celle des recettes (34 MMDH contre 33 MMDH à fin juillet 2016), précise-t-on.

 

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Le FCE regroupe les professionnels du bâtiment, le 18 décembre

La finalité de l'évènement est de privilégier les produits algériens et de les substituer aux produits importés tout en mettant en avant le savoir-faire algérien, ajoute le FCE. 

"La hausse des prix aucunement liée à l'opération de tirage de billets de banque" (Raouia)

  Le ministre a précisé que la chute des cours du pétrole a impacté l'économie nationale mettant notre économie face à plusieurs défis.

Algérie: Plus de 14.000 demandes d’accès au foncier industriel rejetées depuis 2016

L’ANIREF indique que la structure des transactions est désormais dominée par la concession du foncier public qui totalise 85% des transactions totales observées sur l’exercice 2016.