Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Juillet 2017

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 15 juillet 2017 16:00

L’équipementier automobile français Faurecia lance sa deuxième usine au Maroc

Une troisième usine est prévue à Kénitra. Ce qui permettra d’employer au total près de 6.000 ouvriers opérationnels au Maroc.

 

L’équipementier automobile français Faurecia a inauguré sa deuxième usine, jeudi à Salé, en présence de son directeur général Patrick Koller et du ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy.

S’étendant sur 12.800 m2, cette usine spécialisée dans les coiffes de voitures a nécessité un investissement de 170 millions de dirhams. La deuxième usine de Faurecia qui  va créer pas moins de 1.300 postes d’emplois dispose d’une capacité de production de 20.000 coiffes de voitures par jour. Au démarrage, elle va produire 10.000 coiffes de voitures par jour notamment pour Peugeot.

Une troisième usine est déjà prévue à Kénitra qui permettra d’employer au total près de 6.000 ouvriers opérationnels au Maroc, selon le Huffington Post Maroc.

Selon les propos du directeur général de Faurecia rapportés par le média, le choix du Maroc pour cet investissement est justifié par « la qualité et le coût de sa main d'œuvre ». « Nous bénéficions ici d’une jeunesse qui est éduquée et bien formée. Là où nous avons un peu plus de difficultés, c’est dans le recrutement d’ingénieurs de haut niveau que ce soit dans le développement de produit ou dans le manufacturing », a-t-il ajouté.

Il a également souligné également les perspectives qu’offre le Maroc pour l’exportation vers le continent africain. « Ce qui est intéressant avec le Maroc, c’est sa politique d’être le trait d’union entre l’Europe et l’Afrique (…) Ce qui intéressera donc les prochains constructeurs qui s’implanteront au Maroc, c’est la perspective du Sud, pour pouvoir exporter les voitures à partir du Maroc adaptées pour l’Afrique et vers l’Afrique ».


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc- En attendant le takaful, le financement de immobilier par les banques islamiques sera une prise de risque

Pour Adnane El Guetari, Dg d'Umnia Bank, ''le démarrage de notre banque est désormais effectif avec ces premiers documents. Outre les produits et services relatifs à la gestion de comptes, nous pouvons également proposer des financements immobiliers sans des produits d’assurance.''

Le FMI examine les avancées et les priorités des réformes qu'il a recommandées à la Tunisie

Le FMI a achevé le 12 juin 2017 la première revue du programme économique de la Tunisie appuyé par un accord au titre du Mécanisme élargi de crédit. L’achèvement de la revue permet aux autorités de tirer l’équivalent de 227.2917 millions de DTS (soit environ 314.4 millions de dollars), ce qui portera le total des décaissements au titre de l’accord...

La Tunisie renoue avec la croissance grâce à des investissements internationaux (document OBG)

Des investissements considérables de la part de partenaires internationaux contribuent à remettre la Tunisie sur la voie de la croissance économique à l’heure où le pays est confronté à des conditions économiques difficiles, à une instabilité sociale et à un fort taux de chômage.