Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 12 Décembre 2017

  •   Amin Fassi-Fihri
  • mardi 20 juin 2017 16:17

Maroc : Le déficit commercial s'aggrave de 13,1% à fin mai 2017

                      

 Le déficit commercial du Maroc s’est aggravé à fin mai dernier passant à +13,1% sous l’effet de la hausse (+8,6%) des importations, dont celles produits énergétiques, indique dans sa note de juin sur les échanges extérieurs l’Office des changes. 

 

 

Selon l’Office, les  importations à fin mai dernier se sont établies à 181.759 MDH (millions de DH) contre 167.442MDH à fin mai 2016, en hausse de 8,6%. Cette hausse des achats à l’international  est le résultat de l’accroissement des importations de tous les groupes de produits, dont les produits énergétiques, qui ont enregistré une hausse de plus 8.454 MDH.

La facture des gas-oil et le fuel-oil est en hausse de 4.954MDH à 13.968 MDH et de 5.952 MDH pour le pétrole et autres produits d’hydrocarbures. A elle seule, la facture globale des produits d’hydrocarbures s’est établie à fin mai 2017 à 28.254 MDH, selon l’Office des changes.

Quant aux exportations, elles sont en hausse de 5,3% à  103.312 MDH contre 98.087 MDH une année auparavant. Hormis une certaine stabilité du secteur Textiles et Habillement, tous les autres secteurs sont en hausse, dont les ventes  de l’agriculture et agro-alimentaire (+1.533MDH), de phosphates et dérivés (+1.281MDH) et de l’automobile (+367MDH), de l’aéronautique (+341MDH).

Dés lors, le déficit commercial est en hausse à est de 78.447 MDH à fin mai 2017 contre 69.355MDH un an auparavant, alors que le taux de couverture baisse à 56,8% contre 58,6% . Par ailleurs, les recettes MRE se stabilisent à 24.329 MDH contre 24.290MDH un an auparavant et les recettes Voyages à 22.834MDH contre 22.707MDH à fin mai 2016, selon l’Office des changes. Quant aux flux des investissements directs étrangers (IDE), il est en hausse de 24% à 12.905MDH contre 10.408MDH à fin mai 2016.

.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Les exportations en hausse à hauteur de 103.312 MMAD, soit en c/v$ : ~ 10 Mds$

    De ce chiffre on détaille (dont) agriculture et agro-alimentaire, dont phosphates & dérivés, dont automobile et dont aéronautique, le tout formant peanuts, soit 3.522 MMAD ou encore ~ 3.4Mds$; il s'ensuit un reste d'environ 6.6 Mmds$ que l'on nous explique pas et certainement du fait des produits illicites qui contribuent à ces exportations qu'il faut rappeler être à hauteur de 23 Mds$ sur une année soit par mois ~ pratiquement 2 Mds$.

    Par comparaison et à titre tout à fait subsidiaire, les exportations algériennes sont sur la même période de 19.67 Mds$. Oui oui, je sais, les sujets vont rétorquer que les exportations de l'Algérie sont constituées à 95% d'hydrocarbures mais alors quid des importations ?

    Sur la même période, celles de la narco monarchie s'élèvent à ~ 182.000 MMAD ou 18 Mds$ et celles de l'Algérie, mon pays, sont à peine plus élevées soit un chiffre de 19.67 Mds$.

    Sachant que les sujets de la narco monarchie et les institutions de cette dernière nous serinent que leur non pays fait ceci ou cela bien plus que son voisin de l'Est, il est évident que toutes les données sont à revoir car en plus, on nous dit sur un autre article que lzes dépenses alimentaires sont en hausse de 37% durant le mois de Ramadhane.

    A force de bidouiller ses chiffres, la narco monarchie donne clairement la direction qu'il y a lieu de prendre pour dévoiler ses carences et ses mensonges.

    Rapporter Vangelis mercredi 21 juin 2017 12:33
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Le FCE regroupe les professionnels du bâtiment, le 18 décembre

La finalité de l'évènement est de privilégier les produits algériens et de les substituer aux produits importés tout en mettant en avant le savoir-faire algérien, ajoute le FCE. 

"La hausse des prix aucunement liée à l'opération de tirage de billets de banque" (Raouia)

  Le ministre a précisé que la chute des cours du pétrole a impacté l'économie nationale mettant notre économie face à plusieurs défis.

Algérie: Plus de 14.000 demandes d’accès au foncier industriel rejetées depuis 2016

L’ANIREF indique que la structure des transactions est désormais dominée par la concession du foncier public qui totalise 85% des transactions totales observées sur l’exercice 2016.