Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Février 2017

  •   Maghreb Emergent avec MAP
  • samedi 31 décembre 2016 16:32

Le secteur agricole freine le rythme de croissance de l’économie marocaine au 3ème trimestre 2016 (HCP)

Le rythme de croissance de l’économie nationale a affiché une forte baisse durant le troisième trimestre de 2016, se situant à 0,8% contre 4,1% au titre de la même période un an auparavant, a indiqué ce samedi le Haut-commissariat au Plan (HCP) dans une note d’information relative à la situation économique du troisième trimestre 2016.

 

Cette chute est attribuable à une forte baisse de l’activité agricole et à un accroissement modéré des activités non agricoles, explique le HCP. Selon la même source,  la valeur ajoutée en volume, corrigée des variations saisonnières, au niveau du secteur primaire, a enregistré une baisse de 10,9% au 3ème trimestre 2016, contre une forte croissance de 13,5% durant la même période de 2015. Le HCP explique cette mauvaise performance par la diminution de l’activité de l’agriculture (-11,7%) ainsi que de celle de la pêche (- 1,6%), contre une augmentation de 13,3% et 15,9% respectivement un an auparavant.

La valeur ajoutée du secteur secondaire a, quant à elle, enregistré un ralentissement de son rythme de croissance, passant de 1,8% à 0,9% au titre du troisième trimestre 2016, en raison du faible accroissement des valeurs ajoutées de l’électricité et eau, des industries de forte baisse du bâtiment et des travaux publics et de la baisse de la valeur ajoutée de l’industrie d’extraction.

S’agissant de la valeur ajoutée du secteur tertiaire, elle a enregistré une progression de l’ordre de  2,5% contre 1,2%, durant le 3ème trimestre de l’année 2015. La valeur ajoutée globale réalisée par l’ensemble des activités économiques durant le 3ème trimestre 2016 a ainsi  augmenté de 1,9% contre 1,6% un an auparavant.

Aux prix courants, l’accroissement du PIB s’est situé à 2,8% au lieu de 6%, une année auparavant. De ce fait, la hausse du niveau général des prix a été de 2% au lieu de 1,9%.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, ouvrent en très légère hausse

Aux changes, l'euro poursuit sa remontée autour de 1,0560 dollar après l'annonce par François Bayrou de sa décision de ne pas se présenter à l'élection présidentielle française et sa proposition d'alliance acceptée par Emmanuel Macron.

Déjà substantiels, les investissements saoudiens au Maroc semblent promis à un bel avenir

Selon un membre du Conseil d'affaires maroco-saoudien, Mohamed Ben Badr Al Doussari, le volume des investissements saoudiens au Maroc devait dépasser les 38 milliards de dirhams à fin 2016.

"Alnaft est à l’écoute des partenaires étrangers pour être au rendez-vous de la reprise des investissements dans l’amont pétrolier" (Sid Ali Betata)

  Sid-Ali Betata, président du Comité de direction de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), confirme qu’un appel à la concurrence, axé essentiellement sur des projets de développement, est inscrit dans le plan d’actions d’ALNAFT pour 2017 Il se dit optimiste sur l’attractivité de l’amont pétrolier algérien. Entretien exclusif.