Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 5 novembre 2016 12:12

L’économie marocaine a perdu 125.000 emplois sur un an, selon le Haut commissariat au plan

Le taux de chômage au niveau national s’est élevé à 9,6% au troisième trimestre 2016, contre 10,1% un an auparavant, soit une baisse de 0,5 point, selon le Haut-commissariat au plan.

 

L’économie marocaine a perdu 125.000 emplois ; 66.000 dans le secteur de l’"agriculture, forêt et pêche", 44.000 dans l’"industrie y compris l'artisanat" et 15.000 dans les "services" entre le troisième trimestre de l’année 2015 et la même période de 2016, révèle le Haut commissariat au plan (HCP) dans une nouvelle note de conjoncture.

Selon le HCP, seul le secteur des BTP a pu créer des emplois durant cette période,  se chiffrant à 52.000 postes. Au total, 70.000 emplois ont été perdus en milieu rural et 3.000 en milieu urbain, correspondant à une perte nette d’emplois de 73.000 au niveau national. Le taux d’emploi a ainsi reculé de 0,9 point, passant de 43,1% à 42,2% au niveau national.

« Dans ces conditions, et avec un recul du volume du chômage (-5,3%) plus important que celui de l’emploi (-0,7%), le taux de chômage a baissé de 10,1% à 9,6% au niveau national et de 15,1% à 14,3% en milieu urbain, restant stable  à 4,3% en milieu rural. En volume, il a baissé de 64.000 personnes, 59.000 en milieu urbain et 5.000 en milieu rural, portant l’effectif  global du chômage à 1.142.000 personnes au niveau national », explique le HCP.  De son côté, le taux de sous-emploi est passé de 11,3% à 11,5% au niveau national, de 10,2% à 10,5% en milieu urbain et de 12,3% à 12,5% en milieu rural.

Baisse des taux d’activité et d’emploi

Avec 11.855.000 personnes, la population active âgée de 15 ans et plus a diminué, entre les troisièmes trimestres de 2015 et 2016, de 1,1% au niveau national (-1% en milieu urbain et -1,3% en milieu rural). La population en âge d’activité s’est accrue, quant à elle,  de 1,5%. Ainsi, le taux d’activité est passé, entre les deux périodes, de 47,9% à 46,7%, enregistrant une diminution de 1,2 point.

En matière d’emploi, 30.000 postes d’emploi rémunérés ont été créés au cours de la période, exclusivement en milieu rural. L’emploi non rémunéré, composé d’environ 98% d’aides familiales, a en revanche enregistré une baisse de 103.000 postes, 100.000 en zones rurales et 3.000 en zones urbaines, selon le rapport du HCP.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

TSA, Boudjedra, Boukrouh, Nekkaz, le CPP défend l’expression puis descend dans l’arène

A ne pas manquer

Prev Next

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.

Les normes industrielles algériennes reconnues à l’étranger

Si un laboratoire accrédité par ALGERAC donne un certificat à une entreprise quelconque ses produits sont susceptibles d’être exportés en Europe sans subir un nouveau contrôle à la frontière.