Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 16 Janvier 2018

  •   Boualem Alami
  • vendredi 12 août 2016 13:53

Maroc - Les ménages s'endettent de plus en plus et terminent difficilement les fins de mois (enquêtes)


Au Maroc, un ménage sur trois est obligé de s'endetter pour terminer de difficiles fins de mois. Le HCP et la banque Centrale, dans deux enquêtes séparées, arrivent au même résultat: le marocain s'endette pour accéder à divers services, dont le logement.


Dans sa dernière enquête de conjoncture auprès des ménages relative au deuxième trimestre de 2016, le HCP note qu'un ménage sur trois est obligé de s’endetter ou de puiser dans son épargne pour boucler les fins de mois. L’enquête explique en fait une dégradation de la situation financière et des revenus des ménages marocains. Les résultats montrent surtout que les marocains ont appris à vivre ''endettés'' et avec d'importants découverts bancaires. Banques et établissements de crédits mettent sur le marché des produits aussi divers que l’achat du mouton de l’Aid el Adha, d‘une voiture, le crédit ‘’conso’’ ou l’accès au logement à travers la promotion immobilière.
Selon le HCP, l’encours des comptes débiteurs et crédits de trésorerie aux particuliers et Marocains résidents à l'étranger (MRE) a augmenté de 8% à fin juin 2016 et s'est établi à 6,6 milliards de DH, soit 2,5% du total des prêts à ce type de clientèle. Globalement, 15% des clients de banques recourent chaque mois au découvert bancaire, alors que les taux pratiqués par les banques sont à deux chiffres, mais pas au delà des 14,30% fixés à fin 2017.

BAM confirme

L'enquête de conjoncture du département d’Ahmed Lahlimi Alami est par ailleurs corroborée par celle de Bank Al Maghrib, la banque centrale du Maroc, selon laquelle le niveau d’endettement moyen par ménage a encore progressé à la fin de 2015, s'établissant à 40.700 DH contre 38.600 DH une année auparavant, en hausse de 5,4%. Ce sont là les résultats de la 11eme enquête annuelle de la banque centrale du Maroc, Bank Al-Maghrib, sur la dette bancaire des ménages, pour les crédits à l’habitat et à la consommation, auprès des banques et des sociétés de crédit à la consommation.
L'enquête de BAM a été menée auprès de 9 banques et 11 sociétés de crédit à la consommation, qui représentent 99% des parts de marché sur les deux segments de crédit concernés.
Les résultats de cette enquête, rapportés par ''L'Economiste'', montrent que l’encours de la dette bancaire des ménages s’est élevé à 297 milliards de DH à fin décembre 2015, en nette hausse de 5,1% contre 4,8% une année auparavant. L'encours est porté à la fois par l’augmentation des crédits à l’habitat et à la consommation, et pèse près de 36% des concours des établissements de crédit, contre 35% en 2014, note BAM. Par rapport au PIB, l'encours de la dette des ménages marocains recule d'un point comparativement à 2014: il représente 30%. En outre, la part du crédit à la consommation dans l’endettement bancaire des ménages marocains reste à 36% et celle du crédit pour l'accès au logement à 64%. Au moins 85% de ces créances sont portées par les banques, et n'ont pas changé par rapport à 2014.
Néanmoins, le HCP note que la confiance de ménages reste solide, et qu'après ''s’être fortement dégradé au premier trimestre 2016, marqué par l’annonce d’une sévère sécheresse, le moral des ménages s’est relativement amélioré au deuxième trimestre. Mais, ''il reste affecté par la persistante préoccupation au sujet de l’emploi et des revenus.'' Selon le HCP, l'indice de confiance des ménages (ICM) est passé au second trimestre 2016 à 75,7 points contre 71,6 points un trimestre auparavant, ''en deçà toutefois de son niveau du deuxième trimestre de l’année dernière où il avait atteint 76,1 points.''


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP 10.01.18 "l'Alternance aux présidentielles de 2019 n'est pas impossible:en voilà les conditions"

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Abderezak Dourari professeur des langues. "Le pouvoir algerianise son cosmos identitaire, tant mieux

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Ouyahia va-t-il lâcher Haddad ?

Le Premier ministre a décidé d’annuler  sa participation à la conférence-exposition que le FCE (Forum des chefs d’entreprise)  organise conjointement avec la Sonatrach et la Sonelgaz, à partir de demain pour  sauver sa probable « rencontre avec son destin ».

Algérie : le complexe gazier de Tiguentourine a produit près de 9 milliards m3 en 2017

 Le complexe  de Tiguentourine  produit,  en moyenne, entre 22 et 23 millions de m3/jour.

Algérie : Sonatrach va louer des équipements en Italie pour raffiner son pétrole brut

  11,5 millions tonnes de carburants sont raffinés en Algérie, alors que la consommation, qui a explosé ces dernières années, a atteint 15 millions de tonnes de carburants annuellement.