Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 28 Février 2017

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 27 avril 2015 08:01

Le nombre de touristes algériens visitant la Tunisie a augmenté de 5,6%, du 1er janvier au 10 avril 2015

256.000 Algériens ont visité la Tunisie du 1er janvier au 10 avril 2015, contre 241.000 au cours de la même période en 2014.

L’attentat du musée du Bardo n’a pas transformé la Tunisie, dans l’esprit des Algériens, en pays « dangereux ». Les autorités tunisiennes sont en train d'étudier la possibilité du paiement de leur séjour en dinar algérien.

 

 

Le nombre de touristes algériens visitant la Tunisie a augmenté de 5,6%, à 256 mille visiteurs, du 1er janvier au 10 avril 2015, contre 241 mille, au cours de la même période en 2014.

Cette augmentation démontre leur volonté de soutenir la Tunisie après l'acte terroriste perpétré, le 18 mars 2015, au Musée de Bardo, lequel a eu de graves conséquences sur le tourisme tunisien et a provoqué une régression des entrées des touristes européens.

Les algériens n'ont pas attendu une réaction officielle à l'attentat de Bardo, pour exprimer leur solidarité absolue avec la Tunisie voisine dans sa guerre contre le terrorisme. Ils ont crée des pages sur les réseaux sociaux dont la page facebook " les algériens aiment la Tunisie " et plusieurs forums sur la toile, à partir desquels des internautes ont lancé des appels aux citoyens algériens, à visiter massivement la Tunisie.

Selon l'ex directeur général de l'Office National du Tourisme Tunisien (ONTT), Habib Ammar, la visite des touristes algériens aidera la Tunisie à surmonter la plus grave crise du secteur touristique, de son histoire.

 

Campagnes promotionnelle ciblant le marché algérien

 

De son côté, la Tunisie essaie de limiter les dégâts pour la prochaine saison, en lançant des campagnes promotionnelles ciblant notamment le marché algérien qui génère plus de 1 million de touristes chaque année (1 280 000 touristes en 2014).

Lors d'une visite effectuée en Tunisie, du 8 au 13 avril 2015, des représentants d'agences de voyages et des journalistes algériens ont déclaré qu' "il ne faut pas considérer le marché algérien comme la cinquième roue de la charrette ", tout en assurant que " la Tunisie reste la destination la plus proche du cœur des algériens ".

Visitant la ville de Hammamet, l'une des destinations favorites des algériens, ils ont assuré que " de nombreux algériens visiteront la Tunisie pour exprimer leur solidarité avec le peuple tunisien dans sa lutte contre le terrorisme ".

La délégation algérienne a toutefois, souligné la nécessité d'améliorer les conditions d'accueil au niveau des postes frontaliers entre la Tunisie et l'Algérie, notamment au niveau des files d'attente pour accomplir les procédures douanières et autres.

A l'occasion d'une réunion organisée au mois d'Avril, par les ministères du tourisme et de l'artisanat et de l'intérieur, l'ambassadeur algérien, Abdelkader Hajjar a affirmé, que " près de 45 mille algériens visitent la Tunisie chaque semaine, depuis l'opération terroriste du Bardo ", relevant que " l'Algérie est déterminée à développer la coopération économique avec la Tunisie dans les différents domaines ".

 

Des séjours payés en dinars algériens ?

 

Pour sa part, le président de la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages, Mohamed Ali Toumi a déclaré que le ministère du tourisme, les structures professionnelles du secteur, le ministère des finances et la Banque Centrale de Tunisie (BCT), sont en train d'étudier la possibilité du paiement des Algériens de leurs séjours, en Dinar Algérien.

L'ouverture d'une nouvelle ligne entre la Tunisie et l'Algérie par le transporteur national " Tunisair " est actuellement, en examen, sachant que 2 lignes existent déjà (Alger et Oran). Des discussions sont également en cours avec la Fédération Algérienne du tourisme, afin de renforcer les relations de coopération et résoudre les problèmes existant, a t-il précisé.

Face à cette situation, le ministère du tourisme doit prendre en compte l'ensemble des problèmes qui se posent dans l'élaboration de sa stratégie pour booster le marché algérien et réaliser les objectifs escomptés pour la prochaine saison touristique.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

Le CPP sort du piège Bengana par « la bronchite aigue » et les achats d’armes Algérie-Maroc

Vidéos

Avec la BDL et la BADR nous développerons la bancassurance en Algérie" (DG d'Amana)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Le gouvernement en quête de stratégie pour les banques publiques

  Les banques publiques algériennes qui représentent toujours près de 90% des actifs du secteur bancaire national sont réduites au rôle d’exécutant passif de choix gouvernementaux dont le moins qu’on puisse dire est qu’ils manquent de clarté.

Algérie- L’ANSEJ ne poursuit pas les jeunes entrepreneurs en difficultés mais les "fraudeurs" (Mourad Zemali)

    L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) distingue entre les bénéficiaires d’aide à la création d’entreprise ayant des difficultés financières et les fraudeurs qui se sont livrés à des pratiques frauduleuses contraires «au pacte qui les lie à l’Ansej ».

Algérie - L’ANSEJ ne poursuit pas les jeunes entrepreneurs en difficultés mais les "fraudeurs" (Mourad Zemali)

    L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) distingue entre les bénéficiaires d’aide à la création d’entreprise ayant des difficultés financières et les fraudeurs qui se sont livrés à des pratiques frauduleuses contraires «au pacte qui les lie avec l’Ansej ».