Rapporter un commentaire

benouari " nous leur avions offert diverses aides sans contrepartie, et au moment où nous avions besoin d’eux pour appuyer notre politique de soutien aux sahraouis, beaucoup d’entre eux nous ont tourné le dos. Je connais bien ce dossier pour l’avoir géré en 1975-1976"

bien fait pour toi.