Rapporter un commentaire

Le montant estimé au dehors de la BCA est mal évalué ,le gouverneur avant Mr Loukal avait tablé sur les 5000 milliards,
*reprenant un peu l'esprit algérien nouveau c'est à dire après l'indépendance qui n'aime pas que le "BEYLIK" connaisse ses acquis fiduciaire gagné légalement ou non ,la confiance n'existant pas les opérateurs publics(commerçants inscrit ou pas au RC)ne déposent leur argent que juste pour payer les transactions étatiques sinon c'est la maison qui garde au chaud leur butin.
*aussi il est à retenir qu'on a pas évolué dans le commerce ,il y avait l'idéologie socialiste ou les sociétés nationales exigeaient des virements aux comptes de l'entreprise et rarement des chèques afin d'éviter les "chèques en bois"donc après cette période arrive la période"or"ou le baril battait tout les records ou l'importation alimentait le pays et les importateurs aiment les beaux billets de 2000 et 1000 n'exige nt nullement les paiements par chèque même les virements au compte sont bannis et cette gestion archaîque bouleverse la donne et pour y remédier à cette anarchie ,SEUL le change de billets nouveaux mettra les choses au clair!!!