Rapporter un commentaire

A- ma première note concerne la nécessité de procéder sérieusement au remembrement du tissu foncier agricole déchiqueté par un morcellement dû au système d'héritage galopant, l'individualisation des exploitations agricoles, ont compliqué tout bonnement le travail à moyenne et grande échelle, échelles utiles pour une agriculture évoluée. la disparition de la coopération agricole, l'absence de coopératives polyvalentes de services divers ( privées , publiques) pour la motoculture et autres travaux nécessaires, en un mot la possibilité de mécaniser l'agriculture dans tous ses compartiments, ses segments est rendue impossible par l'état actuel des choses. L'organisation du foncier devra se faire dans un projet de loi foncière qui prodigue le remembrement DOIT GARANTIR le droit à une indemnisation juste à tous les désistements au profit de l'organisme gestionnaire des groupements ou unités de terres agricoles formés dans chaque zone destinée elle-même à une spécificité culturale propre. un zoning intelligent établi selon des critères scientifiques agronomiques déterminant le potentiel de rendement et de qualité optimum des produits agricoles projetés. B- la protection ou la préservation des réserves hydriques souterraines du Sahara est une question d'adaptation des systèmes d'irrigation adéquat et en adéquation avec le rapport volume de la nappe albienne à la superficie du périmètre agricole mis en valeur. Le sol filtrant des nouveaux périmètres doit être traité écologiquement parlant par l'entremise de filets bio-dégradables dans le sol ou le sous-sol selon le besoin de l'enracinement des cultures projetées, la réalisation des brises-vents en 3 ou 4 rangées économiquement rentabilisés, car des haies ou clotures végétales diversifiée doivent constituer les premières actions de mise en valeur : (ex. accacia spinosa en ligne de front contre les courants chauds, cyprès du Tassili, en 2è ligne, grenadier qarès et mouz en 3è ligne, l'olivier ou même l'oléastre en 4è ligne etc.. vous pouvez mettre en 3è ligne du noyer qui monte assez haut. l'espacement entre les rangs des brise-vents doit dépasser les six mètres, les intervalles peuvent être semés en plantes médicinales et en même temps mélifères...), l'installation de l'abeille, auxilliaies infatiguable producteur de richesses et fécondateur des ultures procurera tous les boheurs du monde à la nature en plein dedant... Des apports de matières organiques en quantité suffisantes sont obligatoires car leurre présence ralentie le lessivage vers le fond des éléments majeurs et des oligo-éléments et surtout , ces matières naturelles améliorent la texture des sols ... Le développement des cultures hydroponiques sur un pourcentage à déterminer par apport à la supperficie du périmètre considéré et la taille de l'exploitation devrait constituer un léitmotive obligatoire et immédiat... L'élevage intensif en semi-liberté bovins, camelin, ovins, caprin, avicole = autruche poule et poulet de ferme , aquacole... est un accompagnement obligatoire pour toute exploitation, les matières oganiques dont nous avons besoin nous serons gracieusement fournies ; les fourrages en vert hydroponiques seront produits grâce à l'énergie solaire disponible naturellement et grâcieusement, les graines des fourrages hydrop. peuvent être produites provisoirement au nord en intensif avec irrigation d'appoint, en attendant la mise au point des sols des nouveaux périmètres ... REVENONS à nos plantations nouvelles : le palmier dattier doit retrouver sa souveraineté chez lui, il est chez lui, plantez vos palmiers à 12 m d'intervalle pour placer vos cultures intercalaires dans vos palmeraies : pommiers, poiriers amandiers, pistachiers, grenadiers etc...puis mettez l'intecalaire de l'intercaire càd herbes médicinales herbes aromatiqes à sécher ou pour extraction des huiles essentielles, favorisez la micro-irrigation = vous oublierez vos palmiers en attendant leur entrée en production et vous constaterez que vous réalisez une prouesse de la nature càd que le palmier ayant le besoin d'avoir la "tête" au soleil mais la fraîcheur aux "pieds" est satisfait par l'apport de votre couvert végétal , couvert végétal qui bénéficie de la semi-ombre procurée par les palmiers et la culture arboricole intercalaire... CONCLUSION / UNE SYMBIOSE connue depuis lontemps dans l'agriculture oasienne de nos ancêtres, il suffit d'y repenser ... je voudrai continuer à débattre avec vous sur tous ces sujets de batisseurs, mais je nuencerai en énumérant au passage que l'expérience séoudienne en matière de production de céréales "sous pivots" n'est pas un évènement à prendre en considération dans les récits agraires et les annales agricoles par ce qu'elle n'a tenu compte que du facteur profits espérés et engrangés , le facteur lessivage de terres limono-sableuse n'ayant hélas pas été pris en compte, quand on agit pour le prestige et juste pour le gain rapide et immédiat, les conséquences sont brutales et déçevantes ... Le système de brise-vents améliorés et confortés est absolument vital pour la pérennité de l'agriculture saharienne, les parcelles destinées à la production des céréales et fourrages , maraîchages industriels et autres cultures doivent obéir aux mêmes protections, les filets brise-vents peuvent être utilisés en attendant... L'essentiel est d'éliminer l'open-field à tout vent desséchant, de développer un plan parcellaire fonctionnel comprtant toutes les commodités pour un travail à niveau élevé, le filigrane étant la protection de l'environnement de toute souillure et pollution, tout gaspillage et ... pensez à réaliser des séchoirs solaires pour fruits et légumes , herbes et pollen , fourrages secs, viandes et poissons... dévellopez l'industrie de transformation en solo ou en coopérative.... le filigane vous conduit vers une ferme grandiose à vocation polyculturale, relativement autonome progammant ses productions selon les besoins du marché d'ici ou d'ailleurs; SALUT, AZZUL