Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

  •   Maghreb Emergent avecAPS
  • dimanche 14 janvier 2018 09:27

Algérie : les subventions des prix du sucre et de l’huile ont coûté près de 12 milliards DA depuis 2011

 

L'évolution du montant de la compensation des prix de l’huile alimentaire raffinée ordinaire et du sucre blanc décaissé fait ressortir que la subvention la plus importante de ces deux produits alimentaires avait été enregistrée en 2012 avec près de 3,2 mds DA.

 

Près de douze (12) milliards de dinars ont été décaissés par les pouvoirs publics entre 2011 et 2017 au titre des subventions des prix de l’huile alimentaire raffinée ordinaire et du sucre blanc, selon le ministère du Commerce.

La compensation globale, mobilisée depuis la mise en œuvre au début de l'année 2011 d'un système de stabilisation des prix de l'huile brute alimentaire raffinée ordinaire et du sucre blanc jusqu'au 13 décembre 2017, s’est élevée à 11,81 milliards DA (mds DA), précisent des responsables de la Direction générale de la régulation et de l’organisation des activités auprès du ministère du Commerce à l’APS.  

Quant aux dotations budgétaires allouées à ce chapitre depuis l'exercice budgétaire de 2012 à ce jour, elles se sont élevées à 19,8 mds DA. L'évolution du montant de la compensation des prix de l’huile alimentaire raffinée ordinaire et du sucre blanc décaissé fait ressortir que la subvention la plus importante de ces deux produits alimentaires avait été enregistrée en 2012 avec près de 3,2 mds DA.

Par année, cette compensation s'était chiffrée à 2,1 mds DA en 2011, à 3,2 mds DA en 2012, à 2,61 mds DA en 2013, à 998,87 millions de DA en 2014, à 451,56 millions de DA en 2015, à 982,2 millions de DA en 2016 et à 1,47 mds DA en 2017, détaille la même source.

Pour rappel, le ministère du Commerce avait mis en œuvre un système de stabilisation des prix de l`huile alimentaire raffinée ordinaire et du sucre blanc, décidé par l`Etat au début de l`année 2011 à travers le décret exécutif du 6 mars 2011. Cette décision avait été prise suite aux émeutes qui ont éclaté dans le pays dans le sillage des révoltes qu’ont connu les pays arabe notamment la Tunisie.

Ce décret a fixé le prix plafond à consommateur ainsi que les marges plafonds à la production, à l`importation et à la distribution, aux stades de gros et de détail, de l`huile alimentaire raffinée ordinaire et du sucre blanc.

Ce texte a ainsi fixé les prix plafonds des bidons d`huile ordinaire raffinée de 5 litres, de 2 litres et d'un (1) litre respectivement à 600 DA, 250 DA et 125 DA, alors que les prix du kilogramme de sucre blanc vendu en vrac et préemballé ont été fixés respectivement à 90 DA et 95 DA.

En mars 2016, un comité interministériel chargé de l`examen et de l`évaluation des demandes de compensation avait été créé.  Ce comité est composé des représentants des ministères, respectivement, des Finances, du Commerce et des Transports. 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.