Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Younes Saadi
  • vendredi 15 décembre 2017 18:20

L’Algérie a exporté via le port de Bejaia près de 460 000 tonnes de sucre en 10 mois

 

Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2016, les exportations de sucre via le port de Bejaia se sont établies à 338 480 tonnes.

 

Au cours des 10 premiers mois de l’année en cours, se sont 459 854 tonnes de ce produit qui ont été exportées à partir du port de Bejaia. Ce chiffre représente une évolution de 35,86% par rapport à la même période de l’année dernière, indique le rapport d’activité du port rendu public il y a quelques jours.

Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2016, les exportations du sucre via le port de Bejaia se sont établies à 338 480 tonnes, rappelle la même source qui ne précise pas, l’identité de l’entreprise exportatrice, mais il est clair qu’il s’agit du groupe Cevital de l’homme d’affaire Issad Rebrab. C’est la seule entreprise algérienne qui exporte pour le moment, du sucre vers des dizaines de pays. Rebrab avait déclaré au début de l’année en cours, que son groupe est en mesure d’augmenter ses capacités d’exportation à un million de tonnes de sucre par an, à condition que le port de Bejaia lui facilite la tâche.

Hausse remarquable des exportations hors hydrocarbures

Dans son rapport, le port de Bejaia souligne une hausse remarquable des exportations hors hydrocarbures entre le 1er janvier et le 31 octobre 2017. Elles sont passées de 354 082 tonnes en 2016 à 481 136 tonnes soit une évolution de 35,88%. S’agissant des hydrocarbures, l’Algérie a exporté depuis le port de Bejaia 6 870 002 millions de tonnes de produits pétroliers soit une évolution de 22,52 % par aux 10 premiers mois de l’année dernière.

En ce qui concerne les importations, le document fait part d’une baisse quasi-générale des volumes des produits importés. Le volume général des importations est passé de 9 839 564 tonnes entre le 1er janvier et le 31 octobre 2016 à 8 102 691tonnes pendant la même période en 2017, soit une baisse de 17,65%. 


Évaluer cet élément
(10 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • On rappellera que la matière première est le sucre roux importé du Brésil. Une meilleure auto-suffisance alimentaire du pays voudrait que Cevital aide les agriculteurs algériens à produire de la betterave à sucre (comme le fait au Maroc la Cosumar.ma), du sucre de datte, du sirop de glucose (à partir d'orge ou de pomme de terre) ou du stévia.
    Les pouvoirs publics devraient obliger les industries agro-alimentaire locales a faire de l'intégration, même si au début ce % est très peu élevé.
    Produisons du Made in Algeria, dans la mesure de nos possibilités. Djamel BELAID. Ingénieur Agronome.

    Rapporter Djamel BELAID samedi 16 décembre 2017 12:00
  • Bravo M. Rabrab pour ces efforts !
    Mais d'où vient la matière première de votre beau sucre blanc ? Des champs de canne à sucre de Tichy ou des produits subventionnés par l'Etat entrés en Algerie par ce même port de Bejaia ?

    Rapporter Tahat samedi 16 décembre 2017 10:04
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Un accord d'exploitation du champ de Rhoude el Krouf signé entre Sonatrach, Alnaft et Cepsa

  Le gisement de Rhoude El Khrouf ( RKF) a été découvert au sein du périmètre contractuel du champ de Rhoude Yacoub, en septembre1992, suite au forage du puits RKF1 et a été mis en production le 31 mai 1996.

Algérie : Ouyahia répond aux critiques de Chakib Khelil

L’ex-ministre de l’Energie a critiqué, entre autres, le recours au financement non conventionnel, qu’il considère comme générateur d’inflation. 

Algérie: La commission chargée d'élaborer la liste des métiers pénibles a été installée

Selon le ministre, le nombre de retraités comparé aux cotisants est d’un retraité pour 2,5 cotisants alors que cette moyenne devrait être d’un retraité pour 5 cotisants.