Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 22 Février 2018

  •   Karim Sabeur
  • mercredi 6 décembre 2017 18:06

"Le montage automobile est une bouée de sauvetage" (P-DG de la CAAR)

La compagnie a lancé son plan stratégique de développement 2017-2021 pour s’adapter aux mutations économiques et sociales enregistrées au cours des dernières années.

 

Le P-DG de la compagnie d’assurances CAAR, Brahim Djamal Kassali a affirmé hier à Alger que sa compagnie a été affectée par la réduction des importations des véhicules, en enregistrant une baisse de 4% du chiffre d'affaires de la branche automobile en 2016. C’était lors d'un séminaire au profit des entreprises économiques.

Cependant, a-t-il soutenu, l'entrée en fonction des usines de montage de véhicules installées en Algérie devrait se traduire par une progression du chiffre d'affaires. Néanmoins, la branche automobile revient chère. Il a indiqué que la société a remboursé un montant de 5 milliards de dinars d'indemnisations des sinistres de la période 2010-2013. La part de la CAAR dans le marché des assurances est de 14%, tandis que la branche automobile représente 40% du chiffre d'affaires global de cette compagnie contre plus de 50% dans l‘ensemble du secteur.

La compagnie a lancé son plan stratégique de développement 2017-2021 pour s’adapter aux mutations économiques et sociales enregistrées au cours des dernières années.

Le plan est axé sur quatre grands points dont la consolidation de la position concurrentielle, le développement et la modernisation ou encore l'amélioration de la gestion de la ressource humaine et le renforcement de dispositif de prévention des risques.

Selon les explications de M. Kassali, la CAAR va concentrer ses efforts sur ses activités principales qui sont celles des grands risques d'entreprises tout en renforçant les autres activités d'assurances comme celles destinées aux PME-PMI, aux particuliers professionnels. Les assurances de personnes font partie de son plan d’action.

Pour réaliser ces objectifs, la compagnie compte se développer son réseau et se rapprocher davantage de la clientèle.

D’ores et déjà, le nombre d’agences est passé de 110 en 2005 à 140 agences à fin 2016.

Un usage intensif du numérique est aussi évoqué tout comme le renforcement des points de vente de la bancassurance avec le Crédit populaire d'Algérie (CPA).   

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le Chinois Doogee assemble ses téléphones à Aïn Benian en partenariat avec Matos Algérie

La ligne d’assemblage verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps (Doogee MIX, MIX Lite, Doogee X30 et X55). Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, selon le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.

D’ici 2022 Sonatrach recrutera 12.000 personnes et, à compétence égale, priorisera les candidats du Sud

Ces milliers de recrutements, a expliqué le directeur exécutif des RH de Sonatrach, sont destinés à remplacer les effectifs « perdus » ces dix dernières années. Depuis 2008, a-t-il indiqué, 23.000 travailleurs ont pris leur retraite, soit « la moitié des effectifs », et les cinq dernières années ont connu une véritable saignée, avec 15.000 départs à la retraite.

Flash d’infos de Radio M.

Nous vous présentons le flash d’informations de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.