Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   Nadir Allam
  • dimanche 22 octobre 2017 15:25

Algérie- Le budget du SILA a baissé d’environ 40% par rapport à 2016 (Hamidou Messaoudi)

La tendance baissière du budget alloué au SILA a commencé en 2016 quand celui-ci a été réduit de 50%.

 

Le budget du Salon International du livre d’Alger (SILA) a baissé sensiblement cette année. C’est ce qu’a annoncé ce dimanche le commissaire de cet événement, M. Messaoud Hamidou, lors d’une conférence de presse qu’il a tenue à la Bibliothèque nationale, à Alger. « Le budget du SILA a baissé de 30 à 40% environs par rapport à l’année passée », a-t-il déclaré. Sachant que le budget de l’édition de 2016 a été de 100 millions de dinars, il est à relever que  celui de cette année se situe entre 60 et 70 millions de dinars. Il faut rappeler que cette tendance baissière a commencé en 2016 quand le budget alloué au SILA a été réduit de 50%.

Au sujet de la vente en gros de livres au niveau de la Safex, vente par ailleurs illégale puisque les produits sont destinés au SILA et échappent ainsi aux droits de douanes et aux taxations afférentes aux opérations d’importations, le commissaire du SILA a affirmé que celle-ci est « absolument interdite » et que « les services des douanes sont mobilisés pour empêcher que cela se produise ». « Ceux qui veulent des livres publiés à l’étranger n’ont qu’à les importer dans les règles », a-t-il fulminé.

Coté participation, le commissaire du SILA a indiqué que le nombre de « maisons d’édition qui seront présentes à l’édition de cette année est de 972 ». Il a également fait savoir que les titres qui seront exposés sont au nombre de 232 000 ». M. Hamidou Messaoudi a par ailleurs révélé que 97 titres ont été interdits par le comité de lecture du SILA.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • a quoi sert le salon du livre c est beaucoup plus de la communication vers l étranger que pour le peuple algérien a qui on lui a enlevé l amour du livre pour quoi ne pas subventionne le livre

    Rapporter tella nouredine lundi 23 octobre 2017 10:06
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.