Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

  •   Nadir Allam
  • dimanche 22 octobre 2017 15:25

Algérie- Le budget du SILA a baissé d’environ 40% par rapport à 2016 (Hamidou Messaoudi)

La tendance baissière du budget alloué au SILA a commencé en 2016 quand celui-ci a été réduit de 50%.

 

Le budget du Salon International du livre d’Alger (SILA) a baissé sensiblement cette année. C’est ce qu’a annoncé ce dimanche le commissaire de cet événement, M. Messaoud Hamidou, lors d’une conférence de presse qu’il a tenue à la Bibliothèque nationale, à Alger. « Le budget du SILA a baissé de 30 à 40% environs par rapport à l’année passée », a-t-il déclaré. Sachant que le budget de l’édition de 2016 a été de 100 millions de dinars, il est à relever que  celui de cette année se situe entre 60 et 70 millions de dinars. Il faut rappeler que cette tendance baissière a commencé en 2016 quand le budget alloué au SILA a été réduit de 50%.

Au sujet de la vente en gros de livres au niveau de la Safex, vente par ailleurs illégale puisque les produits sont destinés au SILA et échappent ainsi aux droits de douanes et aux taxations afférentes aux opérations d’importations, le commissaire du SILA a affirmé que celle-ci est « absolument interdite » et que « les services des douanes sont mobilisés pour empêcher que cela se produise ». « Ceux qui veulent des livres publiés à l’étranger n’ont qu’à les importer dans les règles », a-t-il fulminé.

Coté participation, le commissaire du SILA a indiqué que le nombre de « maisons d’édition qui seront présentes à l’édition de cette année est de 972 ». Il a également fait savoir que les titres qui seront exposés sont au nombre de 232 000 ». M. Hamidou Messaoudi a par ailleurs révélé que 97 titres ont été interdits par le comité de lecture du SILA.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • a quoi sert le salon du livre c est beaucoup plus de la communication vers l étranger que pour le peuple algérien a qui on lui a enlevé l amour du livre pour quoi ne pas subventionne le livre

    Rapporter tella nouredine lundi 23 octobre 2017 10:06
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.