Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • dimanche 22 octobre 2017 14:51

Algérie : Le déficit commercial a enregistré un net recul sur les 9 premiers mois de 2017

Le déficit commercial de l`Algérie a atteint 8,14 milliards de dollars sur les neuf (9) premiers mois de 2017 contre un déficit de 13,11 milliards de dollars sur la même période de 2016, soit une baisse de près de 38%, a appris l`APS auprès des Douanes.

 

Les exportations ont nettement augmenté à 25,78 milliards de dollars (mds usd) contre 21,82 mds usd sur la même période de 2016 (+18,2%), selon les données du Centre national de l`Informatique et des Statistiques des Douanes (Cnis). Les importations se sont légèrement réduites en s'établissant à 33,92 mds usd contre 34,93 mds usd (-2,89%), précise la même source. Quant au taux de couverture des importations par les exportations, il est passé à 76% contre 62% à la même période de l’année précédente.

Les hydrocarbures continuent de représenter l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger (94,66% du volume global des exportations), en s'établissant à 24,41 mds usd contre 20,52 mds usd sur la même période de 2016, soit une hausse de 3,89 mds usd correspondant à une augmentation de près de 19%.

Demeurant toujours marginales, les exportations hors hydrocarbures se sont établies à 1,38 mds usd, soit une hausse de 5,76% par rapport à la même période 2016.

Les exportations hors hydrocarbures sont composées des demi-produits avec 973 millions usd (contre 982 millions usd), des biens alimentaires avec 277  millions usd (contre 208 millions usd), des biens d'équipements industriels avec 61 millions usd (contre 39 millions usd), des produits bruts avec 51 millions usd (contre 61 millions usd), des biens de consommation non alimentaires avec 15 millions usd (contre 12 millions usd) et des biens d'équipements agricoles avec 0,16 million usd (contre 0,05 million usd).

Pour ce qui est des importations, des baisses ont été constatées pour les biens d'équipements industriels en s'établissant à 10,45 mds usd contre 11,54 mds usd  (-9,51%), les demi-produits à 7,96 mds usd contre 8,63 mds usd (-7,7%), et les produits bruts à 1,07 mds usd contre 1,18 mds usd (-9,07%).

Par contre, les importations ont augmenté pour les produits alimentaires qui se sont chiffrées à 6,5 mds usd contre 6,1 mds usd (+6,4%), les produits énergie et lubrifiants à 1,15 mds usd contre 904 millions usd (+27,65%), les biens d'équipement agricoles à 474 millions usd contre 359 millions usd (+32,03%), et les biens de consommation non alimentaires à 6,3 mds usd contre 6,2 mds usd (+1,7%).

En terme de mode de financement des importations, sur les 33,92 mds usd des biens importés durant les neuf premiers mois de 2017, un montant global de 20,68 mds usd a été payé par cash (60,95% des importations globales).

Paiement des importations: le cash domine 

Les lignes de crédit ont financé les importations pour un montant de 12,01 mds usd (35,42% des importations), tandis que les comptes en devises propres ont été utilisés pour des importations de 7 millions usd (0,02%). Le reste des importations a été financé par le recours à d'autres moyens de paiement à près de 1,2 mds usd (3,6% des importations).

Les cinq premiers clients de l'Algérie, au cours des neuf premiers mois de 2017, ont été l'Italie avec 4,22 mds usd (16,4% des exportations globales algériennes), suivie de la France avec 3,17 mds usd (12,31%), de l'Espagne avec 2,79 mds usd (10,81%), des Etats-Unis avec 2,34 mds usd (9,1%) et du Brésil avec 1,6 mds usd (6,22%).

Quant aux principaux fournisseurs de l'Algérie, la Chine est encore venue en tête avec 6,56 mds usd (19,4% des importations globales algériennes), suivie de la France avec 3,07 mds usd (9,06%), de l'Italie avec 2,58 mds usd (7,62%), de l'Allemagne avec 2,29 mds usd (6,74%) et de l'Espagne avec 2,28 mds usd (6,71%).

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.