Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 26 Février 2018

  •   Algérie Presse Service
  • dimanche 13 août 2017 13:18

Algérie- Droits d'auteurs: début de paiement de 874 millions de dinars au profit des auteurs

L'ONDA aura, en outre, à  payer, fin novembre et début décembre, les droits voisins qui sont plus  importants que les droits d'auteurs tant que ces droits concernent les  musiciens, les acteurs, les chanteurs, les danseurs et autres outre les producteurs.

 

Une opération de paiement de plus de 874 millions  de dinars (Plus de 87 milliards de centimes) au profit des auteurs a été  lancée par l'Office national des Droits d'auteurs et droits voisins (ONDA),  a indiqué samedi à Alger le directeur général de l'office.

Intervenant lors d'une conférence de presse en présence du ministre de la  Culture, Azzedine Mihoubi, M. Ben Cheikh El Hocine a affirmé que "le paiement  des droits  a commencé depuis deux semaines au profit des auteurs algériens  et étrangers dont les œuvres ont été exploités en 2016  par la télévision  et les radios publiques ou sous forme de CD", ajoutant que "les démarches sont en cours quant aux chaines télévisées privées".

A noter que l'ONDA avait signé des conventions relatives aux droits  d'exploitation des œuvres artistiques  avec quelques chaines télévisées  privées. Le directeur général de l'office a indiqué que "L'ONDA aura, en outre, à  payer, fin novembre et début décembre, les droits voisins qui sont plus  importants que les droits d'auteurs tant que ces droits concernent les  musiciens, les acteurs, les chanteurs, les danseurs et autres outre les producteurs".

S'agissant de la convention signée en 2014 entre l'office et le site web  "Youtube" issu du moteur de recherche américain "Google", M. Ben Cheikh El  Hocine a révélé que "Youtube" aujourd'hui payait directement les droits aux  artistes notamment les plus célèbres, précisant que l'ONDA n'avait  encaissé de ce site que quelques petites sommes "qui ne dépassent parfois  190 euros dans les trois mois".

Avec 19.000 membres algériens et 17 agences à travers le territoire  national, l'ONDA avait payé en 2016 une somme de 367 millions DA de droits  au profit des auteurs pour l'exploitation de leurs œuvres.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.