Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Octobre 2017

  •   Maghreb Emergent
  • dimanche 6 août 2017 14:48

Algérie : L’ABEF précise les produits industriels dont l’importation est suspendue

L’Abef appelle les banques commerciales à « la stricte application » de la mesure de suspension de domiciliation bancaire.

 

Les banques commerciales ont reçu, encore une fois, une liste détaillée des produits interdit à l’importation par « par suspension de la domiciliation bancaire ». C’est une correspondance envoyée jeudi dernier par l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (Abef).

Cette nouvelle liste contient surtout des produits industriels. Elle vient en complément à une première liste qui regroupe notamment les produits alimentaires et de préparations alimentaires dont l’importation est suspendue sur une décision du ministère du Commerce.

L’Abef a appelé à « la stricte application de la mesure de suspension ».

Plus précisément, il y a 142 produits concernés par cette décision de suspension d’importation regroupé sous 11 catégories de produits industriels et non industriels.

Les articles de robinetterie sanitaire (03)

Transformateurs électrique (16)

Marbre fini (09)

Granite fini (11)

Produits rouge (tuiles et briques) (02)

Les tapis (18)

Les Savons et autres produits de préparations organiques (43)

Les produits finis en plastique (22)

Les meubles bois (14)

Les lustres (éclairage de maison) (01)

Les farines de céréales autres que de froment (blé) ou de méteil (03)


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • ca va etre dur tres dur de surmonter toutes ces decisions...le ministere du commerce aurait pu y mettre un peu la forme il dispose d une armada "d experts" et autres specialites du commerce international et des potentionalites du pays...uniquement dans la categorie des transformateurs on peut trouver toute une armada de produits analogues ..les transformateurs de mesure .....qui ne sont pas fabriques...il y a lieu de lister les produits un a un et laisser des lucarnes pour des produits qui ne sont pas fabriques et qui ne s adaptent pas...la rationalisation des depenses ne peut etre un projet au long cours il faut un projet economique global ou doivent etre impliques des centaines de milliers d entreprises pour des objectifs realistes et realisables des maintenants...en attendant d exporter pourquoi ne pas animer des segments de substitution aux importations..mais la le volontarisme ne suffit pas il faut implique le secteur de la formation professionnelle dans le cadre de cooperation avec des pays desintersses comme le canada l allemagne.....ca peut etre une solution pour accompagner les projets...mais on revient toujours aux appettis d une olligarchie qui ne veut rien laisser aux autres...le siphonage des richesse est un facteur de detournements des projets les plus nobles...

    Rapporter AMAR MOKHNACHE lundi 7 août 2017 10:10
  • D'un point de vue légal, qui est ce qui oblige les banques à appliquer la correspondance de l'Abef ? Ce n'est ni la banque d'Algérie, ni le ministère des finances qui eux peuvent envoyer des instructions aux banques dont ils ont la tutelle mais une association ?
    Dans ce pays même la forme n'est pas respectée.

    Rapporter Bouloulou dimanche 6 août 2017 18:45
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

La Banque mondiale appelle le Maroc à investir dans le capital immatériel pour accélérer son émergence économique

La Banque mondiale (BM) appelle le Maroc à réorienter ses politiques publiques vers le développement de son capital immatériel, afin de réaliser un rattrapage économique accéléré.

Algérie : Bouteflika appelle la presse à être " au service des intérêts suprêmes du pays "

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a exhorté samedi la famille de la presse à être au service des intérêts suprêmes de l'Algérie en contribuant à l'éclaircissement des faits, en émettant des critiques objectives sur les insuffisances mais surtout en œuvrant à la promotion de l'image de l'Algérie à travers le monde.

Algérie : La télé-déclaration et le paiement électronique des impôts "obligatoire" pour les grandes entreprises

Le Gouvernement compte rendre « obligatoire » la télé-déclaration et le paiement électronique des impôts pour les grandes entreprises.