Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Octobre 2017

Algérie-Industie: baisse des effectifs dans le secteur public mais augmentation dans le privé (ONS)

En raison de la vétusté et de maintenance des équipements, près de 59% du potentiel de production ont connu des pannes, engendrant des arrêts de travail allant de 13 à 30 jours pour près de 85% du secteur public, et supérieur à 30 jours pour plus de 38% du privé.

 

Les effectifs ont connu une baisse, selon les chefs d`entreprises du secteur public, contrairement à ceux du secteur privé qui ont fait part d'une augmentation, notamment ceux des Industries de sidérurgie, mécanique, électrique et électronique (ISMMEE) et de l’agro-alimentaire, indique une enquête menée par l'Office national des statistiques (ONS).

Plus de 78% des chefs d'entreprises (secteurs public et privé) ont jugé le niveau de qualification du personnel "suffisant", tandis que près de 39% déclarent avoir trouvé des difficultés à en recruter, notamment le personnel de maîtrise.

Près de la moitié des enquêtés du secteur public ont affirmé pouvoir produire davantage en embauchant du personnel supplémentaire.

Sur le plan financier, 34% des chefs d’entreprise du secteur public et plus de 18% de ceux du privé touchés par l'enquête ont jugé "bon" l`état de leur trésorerie.

Toutefois, les charges élevées et la rigidité des prix continuent d’influer sur l’état de la trésorerie.

Aussi, plus de 42% des chefs d’entreprises enquêtés des deux secteurs ont eu recours à des crédits bancaires sachant que la majorité n’a pas trouvé de difficultés à contracter ces prêts, selon l'enquête.

Par ailleurs, en raison de la vétusté et de maintenance des équipements, près de 59% du potentiel de production enquêté ont connu des pannes, engendrant des arrêts de travail allant de 13 à 30 jours pour près de 85% du secteur public, et supérieur à 30 jours pour plus de 38% du privé.

A cet effet, près de 68% des chefs d’entreprises du secteur public et plus de 72% de ceux du privé ont procédé à des renouvellements de leurs équipements.

Ainsi, prés de 34% des premiers et plus de 62% des seconds ont remis en marche leurs équipements après une panne, tandis que plus de la moitié des premiers et 56% des seconds ont déclaré pouvoir produire davantage en renouvelant leurs équipements et sans embauche supplémentaire du personnel.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

La Banque mondiale appelle le Maroc à investir dans le capital immatériel pour accélérer son émergence économique

La Banque mondiale (BM) appelle le Maroc à réorienter ses politiques publiques vers le développement de son capital immatériel, afin de réaliser un rattrapage économique accéléré.

Algérie : Bouteflika appelle la presse à être " au service des intérêts suprêmes du pays "

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a exhorté samedi la famille de la presse à être au service des intérêts suprêmes de l'Algérie en contribuant à l'éclaircissement des faits, en émettant des critiques objectives sur les insuffisances mais surtout en œuvrant à la promotion de l'image de l'Algérie à travers le monde.

Algérie : La télé-déclaration et le paiement électronique des impôts "obligatoire" pour les grandes entreprises

Le Gouvernement compte rendre « obligatoire » la télé-déclaration et le paiement électronique des impôts pour les grandes entreprises.