Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 18 Août 2017

  •   APS
  • mardi 1 août 2017 15:51

Le ministre du Commerce et l’APAB évoquent les marges bénéficiaires de l’industrie des boissons

 

Une autre réunion est prévue début septembre prochain entre les professionnels et les cadres du secteur avec la participation d'autres secteurs concernés par ce dossier.

 

Le ministre de Commerce, Ahmed Abdelhafid Sassi, a reçu mardi à Alger le président de l'Association des producteurs algériens de boissons (APAB), Ali Hamani, avec lequel il a évoqué les nouvelles mesures proposées relatives à la facturation et à la définition de la marge bénéficiaire, a indiqué un communiqué du ministère.

Cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre des consultations entre le ministère et les différents acteurs et professionnels du secteur, a mis l'accent sur plusieurs propositions qui concernent les producteurs, les grossistes, les détaillants et les distributeurs en matière de facturation ainsi que la marge bénéficiaire.

M. Sassi a indiqué que son département ministériel tendait à travers ces mesures à lutter contre le marché parallèle pour l'éradiquer par la suite tout en imposant aux commerçants un cadre réglementaire capable d'assurer des transactions transparentes et permettant de suivre la chaine de commercialisation des produits exposés à la vente du producteur au consommateur, ce qui facilitera les opérations de contrôle et la lutte contre la fraude.

"Ces efforts visent à servir le consommateur et lui garantir son droit d'avoir des produits de qualité selon les normes internationales tout en assurant le droit de l'Etat à l'impôt, sans nuire au produit ni au commerçant qui représentent la pièce maitresse dans le cycle des transactions commerciales", ajoute le ministre.

Une réunion est prévue début septembre prochain entre les professionnels et les cadres du secteur avec la participation d'autres secteurs concernés par ce dossier, précise le communiqué.

Pour sa part, M. Hamani a exprimé ses remerciements pour ces initiatives interactives qui traduisent une véritable volonté de promouvoir le secteur du Commerce et l'économie nationale, indique le communiqué.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • TROP DE SUCRE DANS LES SODAS
    Il est un dossier urgent pour l'industrie des boissons, c'est celui de la réduction du taux de sucre dans les sodas. Il s'agit là d'une mesure de salubrité publique. L'obésité et le nombre de cas de diabète explosent en Algérie. Il devient urgent d'intervenir. Par ailleurs 100% du sucre étant importé, il s'agit de revenir à une consommation conforme à la norme.

    PLAN NATIONAL DE REDUCTION DU SUCRE
    La presse nationale avait récemment évoqué la mise en place d'un planning de réduction progressive et concertée entre fabricants. Où en est ce plan? Et qu'en est -il des efforts concrets au niveau des ateliers d'embouteillage?

    PROMOUVOIR LES EAUX GAZEUSES
    Il est une catégorie de boissons rafraichissantes, c'est celle des eaux gazeuses. Ces eaux sont naturelles ou renforcées en gaz carbonique (ou en "gaz de source" comme le note pudiquement la marque Perrier sur ses étiquettes).
    Ces boissons sont à développer. Il existe même des "machines individuelles à eau gazeuse" pour enrichir en CO2 chez sois l'eau du robinet.

    DES FONTAINES D'EAU PETILLANTE
    Pour lutter contre les déchets que constituent les bouteilles en plastique, la municipalité de Paris a même mis en place gratuitement des fontaines d'eau pétillante* dans les squares. A quand à Sétif une borne d'eau pétillante près de Aïn El Fouwara?

    (*) taper "Paris + eau + pétillante) sur internet.
    Djamel BELAID. Ingénieur agronome.

    Rapporter Djamel BELAID mercredi 2 août 2017 09:57
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Trois raisons qui empêcheront Ahmed Ouyahia de faire avec Bouteflika le "coup" de Benali avec Bourguiba (Analyse)

    Officiellement, l’agenda du «nouveau» Premier ministre, est d’abord économique. L’arrière-pensée de la succession présidentielle est pourtant partout. Revue des possibilités.

Espagne: Au moins 13 morts dans une attaque à la fourgonnette à Barcelone

Au moins 13 personnes ont été tuées jeudi après-midi par une fourgonnette qui a foncé sur la foule qui déambulait sur l'avenue des Ramblas dans le centre de Barcelone, rapporte la radio Cadena Ser citant des sources policières.

Algérie - Quelle mission pour Yousfi à l’industrie: défaire du Bedda et refaire du Bouchouareb ?

  Youcef Yousfi, ancien ministre de l’énergie, se retrouve à la tête de l’industrie, un secteur où les ministres changent vite et où les controverses sont fortes. Il ne fera pas du Bedda, c’est certain, mais fera-t-il du Bouchouareb ?